Un épaulard, espèce en voie de disparition, serait mort, craint un chercheur

La population d’épaulards résidents du sud, une espèce en voie de disparition, a peut-être subi une autre perte.
Photo: Daniel Feldman Associated Press La population d’épaulards résidents du sud, une espèce en voie de disparition, a peut-être subi une autre perte.

La population d’épaulards résidents du sud, une espèce en voie de disparition, a peut-être subi une autre perte à la suite du décès présumé d’une bête.

Selon Andrew Trites, directeur de l’Unité de recherche sur les mammifères marins à l’Université de la Colombie-Britannique, l’individu K-21, aussi connu sous le nom de Cappuccino, est peut-être mort d’un cancer. L’animal est âgé de 35 ans.

M. Trites explique que les photos de l’animal, prises au cours de la dernière semaine de juillet, le montrent en trait de dépérir.

Si cette mort est confirmée, le nombre d’épaulards résidents du sud tombera à 74.

Ces mammifères en voie de disparition vivent principalement au large des côtes de la Colombie-Britannique, de l’État de Washington et de l’Oregon.

M. Trites dit que la durée de vie moyenne des résidents masculins du sud est estimée de 18 à 30 ans.

Il note que la population d’épaulards a eu cinq petits nés au cours des deux dernières années. Les scientifiques attendent leur retour dans les eaux côtières de la Colombie-Britannique, très probablement en septembre et octobre, pour réévaluer leur santé.

À voir en vidéo