Un groupe de producteurs de sables bitumineux vise la carboneutralité pour 2050

Le groupe a comparé son plan au projet Longship, en Norvège comprend une installation transfrontalière de stockage et de transport de dioxyde de carbone qui sera ouverte à plusieurs industries.
Photo: Jacques Grenier Le Devoir Le groupe a comparé son plan au projet Longship, en Norvège comprend une installation transfrontalière de stockage et de transport de dioxyde de carbone qui sera ouverte à plusieurs industries.

Une alliance rassemblant les plus grands producteurs de sables bitumineux du Canada a annoncé mercredi une stratégie commune visant à réduire à zéro leur production nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Les sociétés comprennent Canadian Natural Resources, Cenovus Energy, la Pétrolière Impériale, MEG Energy et Suncor Énergie.

Une grande partie de la stratégie mise sur la construction d’une installation de séquestration du carbone à Cold Lake, en Alberta. Le groupe a indiqué que l’installation serait également disponible pour d’autres industries.

Les entreprises prévoient également d’avoir recours à des technologies émergentes de réduction du carbone autour des activités de sables bitumineux, telles que le captage direct dans l’air, qui utilise un système mécanique pour extraire le dioxyde de carbone de l’air.

Les entreprises affirment que le projet nécessitera des investissements importants et soulignent qu’il a été rendu possible grâce aux programmes de soutien des gouvernements fédéral et albertain.

Le groupe a comparé son plan au projet Longship, en Norvège. Ce projet de plusieurs milliards de dollars comprend une installation transfrontalière de stockage et de transport de dioxyde de carbone qui sera ouverte à plusieurs industries et devrait être fonctionnel d’ici 2024.

À voir en vidéo