Québec refuse de s’engager à protéger les baies de Gaspé et des Chaleurs

Pétrolia possède un permis d’exploration qui recouvre la quasi-totalité de la baie de Gaspé.
Photo: Alexandre Shields Le Devoir Pétrolia possède un permis d’exploration qui recouvre la quasi-totalité de la baie de Gaspé.

Le gouvernement Couillard refuse de s’engager à imposer un moratoire permanent sur l’exploration pétrolière dans les baies de Gaspé et des Chaleurs, deux territoires maritimes ciblés par des permis d’exploration détenus par l’entreprise...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

8 commentaires
  • Denis Paquette - Abonné 18 août 2016 04 h 54

    Et op,un peut plus loin dans l'horreur

    Vous pensiez que la conquete de l'Amérique était finie, elle ne fait que commencée, pourquoi cesserait-elle apres les fourrures, le poisson et le bois il y a encore tous les hydrocarbures et ce n'est pas les gens que vous éliser qui vont vous protéger, c'est plutôt le contraire dans un regime a l'anglaise ce sont les plus rusés qui sont appréciés, s'ils arrivent a vous dépouillér encore plus ils seront décorés

  • François Dugal - Inscrit 18 août 2016 08 h 05

    Le Bien vaincra le Mal

    Le gouvernement Couillard veut notre bien, il va l'avoir.

  • Claude Paradis - Abonné 18 août 2016 08 h 21

    Un gouvernement qui ne protège que les intérêts financiers

    Nous serions en droit d'attendre du gouvernement du Québec qu'il protège le territoire québécois, qu'il protège les intérêts des Québécois, notamment en assurant la protection de l'environnement. Le Parti Libéral du Québec préfère protéger les droits et les intérêts des compagnies prétrolières. Permettre aux grandes puissances économiques d'exploiter les ressources pétrolières, même si l'exploration et l'exploitation menacent l'équilibre fragile des sites naturels, c'est le seul geste que pose notre gouvernement. C'est honteux.

  • Gilles Théberge - Abonné 18 août 2016 08 h 44

    Si le risque est faible!

    Alors pourquoi est-ce dans la loi...?

    Hypothèse :

    Le ministre déclare qu'il a assez donné. Il ne se représente pas aux prochaines élections.

    Il est embauché par une pétrolière!

    Voilà pourquoi ce projet de loi qui à toutes fins utiles livre pieds et points liés les québécois aux pétrolières a été déposé!

  • Jacques Morissette - Inscrit 18 août 2016 09 h 28

    Pour le dire autrement: Québec refuse de porter ses culottes.

    • Brigitte Garneau - Abonnée 18 août 2016 17 h 57

      Encore faut-il en avoir des culottes! Notre bon gouvernement Couillard semble même ne pas avoir de "bobette", alors vous comprendrez...les culottes. J'ironise à peine.