Réchauffement climatique - L’impact des humains est presque assuré, dit le GIEC

Washington — La responsabilité humaine dans le réchauffement climatique fait peu de doute, avance le dernier projet de rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), dont un résumé a filtré dans des médias mardi.

 

« Il est hautement probable que l’influence humaine sur le climat soit responsable de plus de la moitié de la montée des températures à la surface du globe entre 1951 et 2010 », écrit le GIEC dans ce document obtenu notamment par le New York Times.

 

« Il y a un degré élevé de confiance pour dire que cela [l’influence humaine] a engendré le réchauffement des eaux océaniques, fait fondre la neige et la glace, et fait monter les océans », ajoute le GIEC, selon qui le niveau des eaux pourrait augmenter de 90 centimètres d’ici 2100.

 

« Les scientifiques sont de plus en plus persuadés, comme le montrent des indications scientifiques de plus en plus solides, que nous sommes principalement responsables, non seulement du réchauffement de la planète, mais aussi des nombreuses conséquences que nous constatons déjà, comme des inondations plus importantes, des incendies de forêt plus ravageurs, une fonte record des glaces et des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses », a indiqué à l’AFP le climatologue américain Michael Mann.

 

Le langage employé par les experts du GIEC est plus fort que celui du précédent rapport officiel de l’ONU, publié en 2007. Le porte-parole du GIEC, Jonathan Lynn, a expliqué dans un communiqué que « le projet de rapport sera probablement modifié pour prendre en compte des commentaires des différents pays reçus ces dernières semaines et sera examiné par des représentants gouvernementaux et des scientifiques lors d’une réunion de quatre jours fin septembre avant d’être approuvé ».

5 commentaires
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 21 août 2013 07 h 44

    Presque ???

    Comment-ça «presque» ? Y a t'il quelqu'un qui a des doutes ???

    • Julie Carrier - Inscrite 21 août 2013 12 h 02

      Oui, à Ottawa.

  • Marc Brullemans - Abonné 21 août 2013 10 h 45

    Hautement probable...

    Hautement probable que nous soyons en cause lorsque l'on songe que la masse humaine, l'anthropomasse, a quintuplé depuis 1900, de même que celle de nos troupeaux. Alors que la masse du règne végétal va en diminuant de même que celle des autres êtres vivants, illustrant ainsi le fait que la planète devient de moins en moins hospitalière, ce qu'on peut traduire aussi par diminution de la "biocapacité".

    Oui, il est hautement probable qu'en ouvrant tout grand les vannes des énergies fossiles, nous avons perturbé le climat. Les principaux responsables: les grandes compagnies extractives, les grands utilisateurs de ces énergies, et nous qui désirons souvent toujours plus...

  • Rémy Larouche - Inscrit 21 août 2013 20 h 09

    oui moi!

    Je ne doute pas qu'il y ait un réchauffement. Mais que le CO2 soit directement responsable, je ne sais toujours pas. J'aime le mot "presque" parce que ça fait plus sérieux comme étude. Le soleil semble jouer aussi un rôle important dans tout ça.

    Je crois aussi que CO2 ou pas, il serait préférable de moins polluer notre belle planète dès maintenant.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 22 août 2013 09 h 35

      Bon, voici l'endroit où je peux parler de ce que j'ai entendu à propos du gaz de schiste.

      Mille camions pour transporter de l'eau pour creuser un seul puit de gaz de schiste vers ce puit. Mille camions pour pour ramener cette eau usée qu'on ne retourne pas dans la masse liquide de la planète. Tout ça pour «chaque» puit ! Y a des milliers de puits et ça augmente toujours, tous les jours !

      À date, les creuseurs de puits on vidé la valeur du lac Michigan et cette eau est perdue à jamais; elle est enfouie sous la terre pour ne plus revenir.

      Alors, voulez-vous bien me dire combien de pétrole est brûlé par ce nombre incommensurable de camions pour fournir le monde de gaz qu'on est obligé de vendre en Chine parce que le prix est rendu trop bas ici ?

      Et que vont boire le camionneurs quand ils auront vidé toutes les sources d'eau potable ? Car, n'oubliez pas que dans la bière, y a de l'eau !

      La réponse «géniale» du représentant des creuseurs de puit fut : «Bon, on pourrait toujours se servir de l'eau de mer.»

      Bon, ok, mais saviez-vous que dans l'eau de mer y a du sel ? Et que le sel c'est du sodium et du chlore ? Pourriez pas faire un p'tit test voir si ces deux ingrédients ne feront pas exploser votre mixture toxique ?

      Ah, oui, un autre léger détail, l'eau de mer et l'eau de nos rivières et de nos lacs sont comme relié ensemble. Et l'eau ne se renouvelle pas, celle que nous avons est là depuis que la terre est et il n'en viendra pas d'autre.

      La stupidité humaine est sans limite !

      Les Mayas n'ont jamais dit que la fin du monde arriverait d'un coup sec ! Mais la pente commence à s'accentuer !

      Bonne journée, profitez de celles qui restent.