Un nouveau programme court axé sur l’enseignement préscolaire

Caroline Rodgers
Collaboration spéciale
Le programme est conçu pour les enseignants qui souhaitent parfaire leur formation sur les besoins des enfants de 4 et 5 ans.
Getty Images Le programme est conçu pour les enseignants qui souhaitent parfaire leur formation sur les besoins des enfants de 4 et 5 ans.

Ce texte fait partie du cahier spécial Enseignement supérieur

D’ici 2025, le Québec veut offrir la maternelle quatre ans dans toutes ses écoles. Pour ce faire, il devra ouvrir 2600 nouvelles classes, ce qui créera une demande accrue pour les enseignants spécialisés en éducation préscolaire. Un nouveau programme sera offert à l’UQAM dès septembre 2022 pour répondre aux besoins de perfectionnement des enseignants qui souhaitent s’orienter vers les classes de maternelle.

« Il existe actuellement un consensus scientifique quant à l’influence de la qualité des services éducatifs sur le développement de l’enfant, note Élaine Turgeon, professeure au Département de didactique de l’UQAM. L’un des facteurs clés pour assurer la qualité des services éducatifs à la petite enfance est la formation du personnel. »

Actuellement, pour enseigner à la maternelle, il faut obtenir un baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire.

« Au cours de leur formation, les futurs enseignants de maternelle 4 et 5 ans se voient offrir très peu de crédits universitaires spécifiquement axés sur l’éducation préscolaire et sont principalement formés pour l’enseignement primaire auprès d’élèves de 6 à 12 ans. La formation des enseignantes et des enseignants de l’éducation préscolaire s’amorce lors de la formation initiale, mais doit aussi se poursuivre au-delà. Présentement, il n’existe aucune formation universitaire de 2e cycle spécifiquement consacrée à l’éducation préscolaire dans la grande région montréalaise pour répondre à ces besoins précis. »

Le nouveau programme a été développé par une équipe de professeurs aux expertises variées provenant de différents départements de l’UQAM.

Structure et contenu du programme

 

Ce programme court comptera 18 crédits et pourra être fait en deux années d’études à temps partiel, de soir, menant à une attestation d’études de deuxième cycle en éducation préscolaire. Il sera offert en mode hybride : quatre cours seront donnés en présentiel et deux cours seront offerts à distance. Certaines séances des cours offerts en présentiel pourraient être données à distance, selon les besoins.

Il sera accessible aux personnes détenant déjà un brevet d’enseignement et qui auront donc déjà suivi une formation universitaire en enseignement. En plus de soutenir le développement professionnel des enseignants qui souhaitent parfaire leur formation sur les besoins des enfants de 4 et 5 ans, il sera axé sur les particularités du milieu montréalais.

« Ce programme se distingue de ceux déjà existants dans d’autres universités du fait qu’il est au deuxième cycle et qu’il prend en compte la spécificité du milieu scolaire montréalais, qui présente la plus forte concentration de familles vivant sous le seuil de la pauvreté au Québec et dont la proportion d’enfants issus de l’immigration augmente d’année en année, ce qui la distingue des autres régions du Québec, explique Élaine Turgeon. Une attention particulière sera accordée à l’intervention en milieu défavorisé et en milieu pluriethnique et plurilingue. »

L’offre de cours du nouveau programme s’appuie sur un sondage mené auprès de 338 enseignantes et enseignants travaillant dans 13 centres de services scolaires de la grande région montréalaise. Il s’agit d’un parcours constitué de deux cours obligatoires et de quatre cours au choix.

« Les deux cours obligatoires sont des cours de pratique accompagnée, c’est-à-dire qu’ils permettront aux enseignantes et aux enseignants d’intégrer à leur pratique enseignante les apprentissages faits dans le cadre des cours au choix, précise Élaine Turgeon. Les cours au choix portent sur des thèmes comme le développement moteur, cognitif, socioaffectif ou langagier des enfants de quatre et cinq ans, l’éducation préscolaire en contexte de diversité linguistique, ethnoculturelle et sociale, la gestion de la classe, la prévention des difficultés et le soutien à la qualité éducative à l’éducation préscolaire. »

Si l’on se fie aux premières réactions sur les médias sociaux à la suite de l’annonce de cette nouvelle offre pour l’automne, le programme risque d’attirer un nombre important de personnes. Il faut savoir, toutefois, que le programme n’est pas admissible aux nouvelles bourses Perspectives Québec annoncées par le gouvernement en novembre dernier, puisque celles-ci concernent uniquement les programmes de techniques collégiaux et les programmes de premier cycle universitaire.

Les demandes d’admission doivent être faites avant le 1er avril 2022. Pour l’instant, seulement deux groupes de 20 étudiants seront admis chaque année.

À voir en vidéo