Rectificatif

Dans son éditorial du 30 octobre intitulé « Réinventer l’école, encore ? », Marie-Andrée Chouinard a attribué à l’ex-ministre de l’Éducation François Legault la paternité de la taxe à l’échec instaurée au collégial à la fin des années 1990. Celle-ci a plutôt été lancée par sa collègue de l’époque Pauline Marois, et M. Legault en a annoncé le retrait en 2001.