En photo - Un répit pour les automobilistes...

Partout au Québec (comme ici sur cette photo prise à Montréal), des centaines de personnes ont littéralement pris d'assaut les différents comptoirs de services de la société. À certains endroits, le temps d'attente était de trois heures. La grève empêchait notamment les apprentis conducteurs de subir leur évaluation finale, tandis que les permis ou immatriculations échus ne pouvaient pas être renouvelés. Selon la direction de la SAAQ, plusieurs semaines seront nécessaires avant que le retard ne soit rattrapé: on parle même d'un délai allant jusqu'en septembre... soit au moment où le mouvement de grève reprendra. D'après le syndicat, la rentrée s'est tout de même déroulée dans un «climat serein». Le SPFQ avait réservé hier des publicités dans tous les journaux du Québec pour expliquer la stratégie derrière les grèves sectorielles et les motifs du retour au travail.

À voir en vidéo