Des amendes pour six des passagers fêtards du vol de Sunwing

 Transports Canada indique déjà que l’enquête est toujours en cours, et qu’il est «à prévoir que d’autres sanctions seront émises dans les prochains jours et semaines». Il y avait un total de 154 passagers sur ce vol, selon le ministère.
Jacques Nadeau Archives Le Devoir Transports Canada indique déjà que l’enquête est toujours en cours, et qu’il est «à prévoir que d’autres sanctions seront émises dans les prochains jours et semaines». Il y avait un total de 154 passagers sur ce vol, selon le ministère.

Transports Canada a délivré une première série d’amendes à six passagers du désormais célèbre vol Sunwing, qui a fait le trajet Montréal-Cancun le 30 décembre dernier, pour être montés à bord d’un avion sans être pleinement vaccinés.

Ces amendes peuvent leur coûter jusqu’à 5000 dollars.

Leur vol avait eu lieu après que le gouvernement fédéral eut décrété l’obligation pour tous les passagers d’être vaccinés pour prendre l’avion en partance du Canada.

Transports Canada indique avoir rapidement ouvert une enquête dès qu’il a été avisé d’allégations de « comportements inacceptables » s’étant produits sur ce vol nolisé en direction du Mexique.

Les jeunes fêtards se sont eux-mêmes filmés à l’intérieur de l’avion et certaines de leurs vidéos ont largement circulé sur les réseaux sociaux : des images semblaient montrer de jeunes passagers ne portant pas de masques, sans distanciation, chantant et dansant dans l’allée et sur les sièges. Dans l’une d’entre elles, une grande bouteille de vodka a l’air d’être passée parmi les passagers, et plus tard une femme semble fumer une cigarette électronique dans l’avion.

Choqué, vu la cinquième vague de COVID-19 qui faisait alors rage, le premier ministre Justin Trudeau était même allé jusqu’à les qualifier de « sans-desseins » et « d’ostrogoths en vacances ».

D’autres sanctions à venir

Les six passagers visés aujourd’hui ne seront peut-être pas les seuls à devoir délier les cordons de leur bourse pour s’acquitter de ces amendes : Transports Canada indique déjà que l’enquête est « toujours en cours », et qu’il est « à prévoir que d’autres sanctions seront émises dans les prochains jours et semaines ». Il y avait 154 passagers sur ce vol selon le ministère, un chiffre qui diffère du total ayant déjà circulé.

Les passagers peuvent d’ailleurs cumuler des amendes pour des infractions à d’autres lois et règlements en matière de sécurité aérienne, par exemple s’ils ont fumé lors du vol.

« Assurer la sécurité et la sûreté des passagers et du personnel de bord pendant un vol est une priorité absolue pour Transports Canada. » Le ministère fédéral n’a toutefois pas indiqué comment les passagers non vaccinés ont pu monter à bord de l’aéronef.

Ces amendes de Transports Canada s’ajoutent aux 21 « avis de non-conformité » qui ont été distribués en janvier par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) à certains des passagers de ce vol, pour un non-respect d’une exigence prescrite par la Loi sur la mise en quarantaine.

Après les frasques hautement médiatisées des jeunes passagers, Sunwing a annulé leur vol de retour et deux autres transporteurs aériens, soit Air Transat et Air Canada, ont refusé de les ramener à la maison au terme de leur séjour en sol mexicain. Certains avaient néanmoins réussi à se trouver des places à bord d’un vol commercial.

À voir en vidéo