Un déversement sous-terrain de carburant découvert près du réservoir d’eau d’Iqaluit

La municipalité indique avoir rapporté le déversement au gouvernement du Nunavut et avoir mandaté une firme professionnelle pour procéder à la décontamination des lieux.
Photo: Emma Tranter La Presse canadienne La municipalité indique avoir rapporté le déversement au gouvernement du Nunavut et avoir mandaté une firme professionnelle pour procéder à la décontamination des lieux.

La municipalité d’Iqaluit rapporte qu’un déversement sous-terrain de carburant découvert à proximité du réservoir d’eau contaminé serait probablement responsable du problème.

Dans un communiqué publié mardi, les autorités municipales expliquent avoir découvert des traces d’un déversement passé en procédant à des vérifications à partir d’un trou dans le sol.

L’eau de l’aqueduc d’Iqaluit n’est plus propre à la consommation depuis le 12 octobre lorsque des analyses ont confirmé la présence d’hydrocarbures pétroliers dans un réservoir de l’usine de traitement des eaux.

La ville d’environ 8 000 habitants est en état d’urgence depuis lors et des milliers de bouteilles d’eau ont été acheminées par avion.

D’autres analyses sont menées actuellement pour confirmer si le déversement est bien la cause de la contamination de l’eau.

La municipalité indique avoir rapporté le déversement au gouvernement du Nunavut et avoir mandaté une firme professionnelle pour procéder à la décontamination des lieux.

Aucun échéancier n’a encore été annoncé concernant le moment où la population pourra à nouveau boire l’eau du robinet.

L’armée a annoncé qu’elle installerait des unités de purification d’eau par osmose inverse dans la ville, mais elle est toujours en train d’examiner l’eau sur différents sites.

À voir en vidéo