Le suspect de l’alerte Amber au Bas-Saint-Laurent arrêté par la SQ

La porte-parole de la SQ Hélène St-Pierre avait indiqué qu’en plus de faire des recherches au sol et dans les airs, les policiers ont utilisé des haut-parleurs, samedi, pour tenter de communiquer avec le suspect.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne La porte-parole de la SQ Hélène St-Pierre avait indiqué qu’en plus de faire des recherches au sol et dans les airs, les policiers ont utilisé des haut-parleurs, samedi, pour tenter de communiquer avec le suspect.

Le garçon de trois ans qui a fait l’objet d’une alerte Amber depuis mardi a été ramené sain et sauf à sa mère, a annoncé la Sûreté du Québec (SQ), dimanche.

Une porte-parole de la SQ, la sergente Hélène Saint-Pierre, a confirmé que l’enfant « n’a pas subi de blessure ».

L’homme de 36 ans qui s’était barricadé avec son fils dans une résidence du Chemin de la Coulée Carrier, dans la municipalité de Sainte-Paule au Bas-Saint-Laurent, « a été maîtrisé par les policiers sur place », vers midi. Il « est présentement avec les enquêteurs de la Sûreté du Québec et bien évidemment l’enquête entourant ces événements se poursuit », a indiqué la porte-parole.

« Nous tenons à remercier la population en général, et plus précisément celle de Sainte-Paule, pour son appui et sa compréhension, a-t-elle ajouté. Nous remercions aussi tous nos partenaires ayant travaillé en collaboration avec nous lors de cette opération. »

Fuite en forêt

Le père avait disparu avec son fils mardi soir, déclenchant une alerte Amber. Lorsqu’un véhicule tout-terrain a été retrouvé, l’alerte a été étendue à toute la province du Québec, ainsi qu’à plusieurs régions du Nouveau-Brunswick.

Le père avait vraisemblablement l’ambition de survivre dans les bois, d’après les indications de la SQ, qui avait affirmé jeudi que, selon l’enquête, l’homme « a des connaissances approfondies du milieu forestier » et « a la capacité de s’organiser rapidement pour la survie en forêt ».

Ce sont finalement des analyses de traces d’ADN qui ont permis de cibler les recherches et de découvrir la cachette du fugitif samedi soir. Les policiers ont alors « effectué un périmètre de sécurité autour des lieux et ont entrepris des négociations », a expliqué Hélène St-Pierre.



À voir en vidéo