​Négligence dans un CHSLD de Saint-Lambert: «inadmissible», dit la ministre Blais

« Mon cabinet et moi-même suivons de très près la situation qui se déroule au CHSLD Argyle / RI Les Écluses à Saint-Lambert», a indiqué la ministre Marguerite Blais.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir « Mon cabinet et moi-même suivons de très près la situation qui se déroule au CHSLD Argyle / RI Les Écluses à Saint-Lambert», a indiqué la ministre Marguerite Blais.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qualifie d’« inadmissibles » les faits mentionnés dans l’enquête publiée lundi par Le Devoir au sujet du CHSLD Argyle/Les Écluses Saint-Lambert.

Dix-huit résidents, proches aidants et employés de la résidence privée CHSLD Argyle/Les Écluses Saint-Lambert y dénoncent de la négligence en ce qui a trait aux soins et à l’hygiène des usagers, ainsi qu’à la salubrité de l’établissement. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre a d’ailleurs mandaté un enquêteur externe indépendant pour évaluer cette ressource pour aînés dont 95 % des places sont achetées par l’État.

« Mon cabinet et moi-même suivons de très près la situation. […] Tous les aînés ont droit à des soins et des services de qualité et aucune négligence ne sera tolérée », a fait savoir au Devoir par courriel la ministre Blais, qui n’était pas disponible pour une entrevue.

À voir en vidéo