Double meurtre à Wendake: la date du procès fixée en septembre

Un homme vient déposer un jouet en peluche sur les lieux du drame, survenu à Wendake en octobre 2020.
Photo: Francis Vachon Archives Le Devoir Un homme vient déposer un jouet en peluche sur les lieux du drame, survenu à Wendake en octobre 2020.

Michaël Chicoine, accusé des meurtres de ses deux fils à Wendake, devra revenir en cour le 7 septembre en vue de son procès devant jury.

Jeudi, son avocat, Me Pierre Gagnon, a signifié à la juge que l’accusé renonçait à la tenue d’une enquête préliminaire, ce qui permet de passer à l’étape du procès, qui se fera devant jury.

Michaël Chicoine, 30 ans, est accusé des meurtres au second degré de ses deux fils : Olivier, cinq ans, et Alex, deux ans. Le drame est survenu à Wendake en octobre 2020.

À l’époque, le drame avait relancé le débat sur l’efficacité des services de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). La mère des victimes, Émilie Arsenault, avait raconté avoir fait plusieurs signalements, en vain, auprès de la DPJ dans le but d’obtenir la garde des enfants.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a aussi lancé une enquête sur les circonstances de la mort des deux enfants.

À voir en vidéo