Quatre cas de COVID-19 lors d’une fête d’Halloween en Montérégie

«La distanciation physique n’a pas été respectée» lors de ce tournoi de billard et de ce party d’Halloween, indique la Direction de santé publique de la Montérégie
Photo: Pixabay «La distanciation physique n’a pas été respectée» lors de ce tournoi de billard et de ce party d’Halloween, indique la Direction de santé publique de la Montérégie

Une éclosion de COVID-19 est survenue lors d’un tournoi de billard et d’une fête d’Halloween au Dooly’s de Saint-Hyacinthe les 14 et 15 octobre. « La distanciation physique n’a pas été respectée », indique la Direction de santé publique de la Montérégie dans un communiqué.

Quatre personnes sont atteintes de la COVID-19 et des dizaines d’autres sont en attente du résultat de leur test de dépistage.

La Direction de santé publique de la Montérégie demande à tous les gens présents au Dooly’s de Saint-Hyacinthe lors de ces deux journées d’aller se faire dépister. Elle signale qu’il est « possible que des gens présents au Dooly’s puissent avoir contracté la maladie sans même avoir pris part au tournoi de billard ou au party d’Halloween ».

Au cours des dernières semaines, la Direction de santé publique de la Montérégie a invité les gens qui ont pris part à des soirées au Bingo Communautaire HR, à Saint-Jean-sur-Richelieu, à subir un test de dépistage. Selon le dernier bilan des autorités, cinq joueurs de bingo ayant fréquenté le lieu à partir du 4 octobre ont contracté la COVID-19.

La Montérégie a enregistré 162 nouveaux cas dimanche. Dans une vidéo adressée à la population et diffusée samedi sur la page Facebook du CISSS de la Montérégie-Centre, la directrice de la santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier, s’est réjouie de la « baisse de cas » observée lors des cinq jours précédents. Le nombre moyen d’infections recensées par jour est passé d’environ 200 à 140, a-t-elle indiqué. « C’est vraiment une amélioration », souligne la médecin qui félicite la population pour les « efforts » réalisés.

« Par rapport au 28 octobre, il ne faut pas espérer qu’on revienne à des mesures d’août ou septembre, précise la Dre Julie Loslier. Mais quand même, je pense que toute amélioration comme celle qu’on observe depuis quelques jours peut nous laisser entrevoir finalement des changements de mesures à moyen terme. »