Quoi surveiller aujourd'hui?

  • La deuxième vague au Québec

    La deuxième vague au Québec

    En ce premier jour de l’automne, le Québec vit officiellement une deuxième vague de COVID-19. Le premier ministre, François Legault, doit s’entretenir avec son ministre de la Santé, Christian Dubé, au sujet du retour en force de la pandémie. Une conférence de presse pourrait être convoquée à 13 heures, moment choisi par le gouvernement pour s’adresser quotidiennement aux Québécois durant la première vague.

    Le gouvernement Legault et les experts de Santé publique ne souhaitent pas revenir au confinement généralisé du printemps dernier. Par contre, de nouvelles restrictions pourraient être décrétées parmi les régions en zone orange, de façon « chirurgicale » comme le dit le ministre Dubé.

    On attend également avec impatience le prochain bilan de l’évolution de la COVID-19 au cours des 24 dernières heures, habituellement publié vers 11 heures par le ministère de la Santé, pour savoir si la courbe des infections continue de progresser et, si oui, à quel rythme.

  • Le plan d’action de l’Ontario

    Le plan d’action de l’Ontario

    Comment l’Ontario prévoit-il combattre la deuxième vague de coronavirus ? Le premier ministre, Doug Ford, doit présenter aujourd’hui son plan, promis depuis plusieurs semaines, alors que le nombre de cas est à la hausse de la province.

    Il sera intéressant de comparer le plan ontarien à celui du Québec, présenté le mois dernier. Il a beaucoup été question des CHSLD dans le bilan de la première vague dans la Belle Province : pénurie de main-d’œuvre, responsabilisation des établissements et encadrement des résidences privées… Que fera l’Ontario ?

    Rappelons qu’à la fin du mois de mai, l’armée canadienne avait remis un rapport dévastateur sur la situation des résidences pour aînés chez nos voisins ontariens.

  • Accusation de tentative d’empoisonnement aux États-Unis

    Accusation de tentative d’empoisonnement aux États-Unis

    La principale suspecte dans l’envoi d’une lettre empoisonnée destinée au président Donald Trump comparait aujourd’hui en sol américain.

    Après la perquisition survenue hier dans un domicile de Saint-Hubert, sur la Rive-Sud, au terme d’une importante opération policière liée à l’affaire, le département américain de la Justice a annoncé hier en fin de journée que la femme arrêtée à la frontière canado-américaine dimanche est convoquée à une audience à 16 heures au tribunal de Buffalo pour sa mise en accusation.

    L’identité de la femme n’a pas été officiellement divulguée, bien que des informations aient circulé selon lesquelles il s’agirait de Pascale Ferrier, 53 ans. La résidence fouillée hier serait la sienne.

    Quoi qu’il en soit, les choses devraient être mises au clair d’ici la fin de la journée.

  • Ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU

    Ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU

    L’Assemblée générale des Nations unies commence aujourd’hui. Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, va vraisemblablement appeler tous les pays membres à s’unir pour mieux combattre la pandémie de coronavirus.

    Cela dit, les dissensions entre les nations risquent d’être importantes. On en aura un aperçu aujourd’hui avec des allocutions prononcées par le président des États-Unis, Donald Trump, le président de la France, Emmanuel Macron, le président de la Russie, Vladimir Poutine, et le président de la Chine, Xi Jinping. En raison de la pandémie, les interventions des grands dirigeants ont été préenregistrées.

    Les séances de débat général de l’ONU se poursuivront jusqu’à samedi. Les Nations unies célèbrent par ailleurs leur 75e anniversaire cette année.