ParticipACTION: jeunes inactifs et sédentaires, surtout en temps de pandémie

<p>En raison de l’accès limité aux parcs, écoles, garderies et activités de groupe en temps de pandémie, l’impact de la famille n’a jamais été aussi significatif.</p>
Photo: iStock

En raison de l’accès limité aux parcs, écoles, garderies et activités de groupe en temps de pandémie, l’impact de la famille n’a jamais été aussi significatif.

Encore cette année, le Bulletin de l’activité physique chez les enfants et les jeunes diffusé par l’organisme ParticipACTION décerne de mauvaises notes en matière d’activité physique et de sédentarité au Canada.

La piètre note de D + est donnée pour l’ensemble de l’activité physique et un autre D + est compilé pour les comportements sédentaires.

Le Bulletin déposé mercredi précise qu’au Canada, seulement 39 % des enfants et des jeunes respectent les Directives nationales en matière d’activité physique qui recommandent d’accomplir quotidiennement 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée.

ParticipACTION ajoute que moins d’un enfant âgé de 5 à 11 ans ou jeune de 12 à 17 ans respecte les directives nationales en matière de mouvement pour l’activité physique, les comportements sédentaires et le sommeil.

Les données ne sont guère rassurantes à propos du comportement des jeunes pendant le confinement provoqué par la pandémie de COVID-19. En effet, une étude commandée par ParticipACTION démontre qu’à peine 4,8 % des enfants et 0,8 % des jeunes ont respecté les directives nationales en matière de mouvement sur 24 heures, comparativement à 15 % avant cette période.

La recherche démontre que les parents qui s’identifient comme étant actifs sont plus susceptibles d’avoir des enfants qui s’identifient aussi comme étant actifs. En raison de l’accès limité aux parcs, écoles, garderies et activités de groupe, l’impact de la famille n’a jamais été aussi significatif, selon ParticipACTION.

L’organisme signale que son partenaire, l’Institut de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité (HALO) du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), a joué un rôle essentiel pour réaliser le Bulletin 2020.

À voir en vidéo