Fin de la chasse à l’homme à Stanstead, en Estrie

Photo: iStock

Après une intervention qui a mis la région de Stanstead sur les dents pendant plus de 6 heures, un homme armé a été interpellé peu avant 23 h sur le chemin Hackett. La Sûreté du Québec (SQ) rapporte qu’il n’y a eu aucun blessé.

 

L’homme de 42 ans a abandonné son véhicule après avoir tiré sur des policiers en fin d’après-midi samedi à Stanstead. Il aurait pris la fuite dans les bois à pied, à quelques kilomètres à peine de la frontière avec le Vermont, à proximité du village de Stanstead.

La situation aurait dégénéré en fin d’après-midi, à la suite d’un épisode de violence conjugale, où les policiers ont été appelés à intervenir. L’homme aurait alors utilisé une arme à feu contre les agents, à la hauteur du chemin Curtis.

L’autoroute 55, qui se rend jusqu’à la frontière, a été fermée dans les deux directions en raison de la chasse à l’homme qui s’en est suivie.
 

Ves 22 h 45, la Sûreté du Québec avait fourni une photo et une description de l’homme, qu’elle avait qualifié d’« armé et recherché » peu après 22 h.

   

Le village de Stanstead compte un poste de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Des véhicules banalisés de la GRC ont été aperçus, tous gyrophares allumés, traversant le village à vive allure. Ce sont des véhicules de la Sûreté du Québec qui forment le gros de l’opération. Un véhicule blindé avait même été amené sur les lieux en renfort.

Les résidents de ce secteur peu peuplé avaient été prévenus par les policiers de demeurer sur leurs gardes.