Ce photoreportage est essentiel

File d'attente au magasin Costco de Vancouver
Photo: Renaud Philippe Le Devoir File d'attente au magasin Costco de Vancouver

Les journalistes que nous sommes témoignent avec fascination et frénésie de la transformation extrême subie par nos sociétés en raison de cette fameuse pandémie. Les travailleurs de l’information suivent leur mission première, qui est d’informer. Ils observent, critiquent, décortiquent et rendent compte des faits pour éclairer les citoyens de la manière la plus pertinente qui soit. Le journalisme est un service essentiel. Et il peut être exercé en tout respect des conditions et recommandations édictées par les autorités et la santé publique.

C’est précisément ce que fait le photojournaliste Renaud Philippe, qui traverse en ce moment le Canada pour témoigner du bouleversement subi par les citoyens d’une province à l’autre, et dont nous diffusons les photos sur l’ensemble de nos plateformes depuis plusieurs jours.

M. Philippe, de même que l’ensemble de nos photographes et journalistes, ne met ni sa sécurité ni celle des autres en péril en effectuant son travail. Aux règles élémentaires de distanciation sociale se sont ajoutées des mesures de protection additionnelles afin de nous assurer de la combinaison idéale : informer en respectant les paramètres de sécurité. De par le monde, c’est ce que font tous les jours des milliers de journalistes et de photoreporters sans qui cette pandémie souffrirait d’un mal additionnel, celui d’être vécue dans la plus totale obscurité.