Qui le coronavirus menace-t-il le plus?

Le gouvernement du Québec a fourni lundi davantage de détails sur la répartition des décès dans les différents groupes d’âge de la population. Sans surprise, les personnes âgées sont les plus grandes victimes de la COVID-19. Même si les personnes âgées de 80 à 89 ans ne représentent que 4% de la population du Québec, c’est chez ce groupe que l’on compte 64% des décès causés par le coronavirus. Selon les données fédérales, on ne recense toutefois pas plus de cas de la maladie chez les aînés qu’au sein des autres groupes, toutes proportions gardées. Ainsi, les personnes âgées n’ont pas plus de chances de contracter la COVID-19, mais elles sont plus vulnérables aux complications mortelles.
Photo: Le Devoir Données: Santé Québec et Institut de la statistique du Québec 
 

En conférence de presse en début d’après-midi lundi, le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a aussi affirmé que 40% des personnes décédées dans la province habitaient en résidences pour personnes âgées, tandis que 32% d'entre elles vivaient en CHSLD.

Les données québécoises concordent avec les observations faites dans plusieurs autres pays du monde. En Italie, par exemple, 52% des décès causés par la COVID-19 sont constatés chez les personnes des 80 ans et plus. Chez les gens de 70 à 79 ans, on comptabilise 36% du total de décès. L’âge moyen des victimes italiennes du coronavirus est de 79,5 ans.
 

Suivez l’évolution du coronavirus au Québec et au Canada en consultant notre tableau de bord interactif. Les données illustrées y sont mises à jour quotidiennement.