Les Québécois trouvent «médiocres» les conditions de travail dans les résidences pour aînés

89 % des Québécois estiment que le gouvernement devrait carrément décréter des conditions de travail minimales dans les résidences pour aînés, afin d’améliorer la situation.
Photo: GETTY IMAGES 89 % des Québécois estiment que le gouvernement devrait carrément décréter des conditions de travail minimales dans les résidences pour aînés, afin d’améliorer la situation.

Un sondage réalisé auprès des Québécois révèle qu’ils trouvent que les conditions de travail dans les résidences pour personnes âgées sont « médiocres » et qu’elles ont des répercussions sur la qualité des soins et services.

Les Québécois croient même très majoritairement que le gouvernement devrait carrément décréter les conditions de travail dans les résidences pour aînés afin d’améliorer la situation.

Ces données ressortent d’un sondage Léger réalisé auprès de 1004 Québécois, en août et septembre dernier. Il a été commandé par le Syndicat québécois des employés de service, affilié à la FTQ, un syndicat qui représente des préposés aux bénéficiaires et autres salariés qui travaillent auprès des personnes âgées, tant dans le secteur public que dans les résidences privées.

Plus précisément, 74 % des Québécois se sont dits d’accord avec l’énoncé voulant que les travailleurs dans les résidences pour personnes âgées ont des conditions de travail « médiocres ».

De même, 87 % croient que les mauvaises conditions de travail ont des répercussions sur la qualité des soins et services aux aînés.

De plus, 89 % estiment que le gouvernement devrait carrément décréter des conditions de travail minimales dans les résidences pour aînés, afin d’améliorer la situation.