Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Sous les projecteurs : l’aviation internationale

    Sous les projecteurs : l’aviation internationale

    C’est aujourd’hui que s’ouvre la 40e Assemblée des États membres de l’Organisation de l’aviation civile internationale, dont le siège est à Montréal. Le premier ministre François Legault est présent aujourd’hui — la réunion, rare puisque triennale, durera deux semaines.

    Cette réunion ne se fera pas sans bruit, surtout en cette Semaine du climat : la Coalition aviation climat tient une conférence de presse ce matin pour réclamer une importante réduction des émissions de gaz à effet de serre pour cette industrie. Dominic Champagne, du Pacte pour la transition, sera notamment sur place.

  • La décision du jour : Boris Johnson

    La décision du jour : Boris Johnson

    Boris Johnson avait-il le droit de suspendre le Parlement britannique pour cinq semaines à l’approche du Brexit ? Les onze juges de la Cour suprême du Royaume-Uni doivent rendre tôt ce matin leur décision sur la légalité de cette manoeuvre.

    Le premier ministre britannique est accusé d’avoir suspendu les travaux parlementaires pour museler l’opposition et ainsi forcer, le 31 octobre, un retrait de l’Union européenne sans accord. De son côté, Boris Johnson assure que sa décision était justifiée.

    Mise à jour: la Cour suprême juge «illégale» la suspension du Parlement

  • La campagne électorale, jour 14

    La campagne électorale, jour 14

    Maintenant que le scandale du « blackface » de Justin Trudeau perd de sa vigueur, la campagne électorale reprend son cours tranquille. Justin Trudeau sera en Colombie-Britannique et Andrew Scheer en Ontario aujourd’hui.

    Yves-François Blanchet, lui, passera la journée entre Montréal, Casselman (en Ontario, où vit une forte proportion de francophones), Gatineau et Longueuil pour parler, surtout, du français.

  • Ouverture des débats à l’ONU

    Ouverture des débats à l’ONU

    C'est maintenant l’heure du débat général de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU, qui réunit 193 États membres. Au lendemain du Sommet Action Climat, on peut s’attendre à ce que la question des changements climatiques soit particulièrement bouillante.

    Donald Trump, qui n’a fait qu’un passage éclair hier au sommet, prononcera une allocution devant l’assemblée. Outre les grands enjeux du climat et de la pauvreté, les discussions devraient tourner autour des autres points chauds du moment, comme l’Iran et le Cachemire.