Entente de principe entre l’UQAM et ses employés de soutien

Les 1800 syndiqués ont entamé leur grève le mardi 3 septembre, jour de la rentrée universitaire.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les 1800 syndiqués ont entamé leur grève le mardi 3 septembre, jour de la rentrée universitaire.

Le Syndicat des employés de soutien de l’Université du Québec à Montréal (SEUQAM) a annoncé, mardi soir, avoir conclu une entente de principe avec la direction de l’université pour le renouvellement de la convention collective.

Les détails de l’entente seront dévoilés aux syndiqués jeudi après-midi lors d’assemblées générales, indique un communiqué transmis en début de soirée par le Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ.

La direction de l’UQAM a aussi fait état de l’entente de principe, évoquant des « rencontres intensives de conciliation les 13 et 17 septembre ».

Les 1800 syndiqués ont entamé leur grève le mardi 3 septembre, jour de la rentrée universitaire. Elle s’est poursuivie tous les jours jusqu’à l’annonce de l’entente de principe, mardi, à l’exception du premier week-end ayant suivi la rentrée.

Les syndiqués sont appelés à retourner au travail mercredi, a confirmé Louisa Cordeiro, la présidente du SEUQAM, à La Presse canadienne.

Les salaires constituaient le principal élément du conflit.