Le Monde Festival avec «Le Devoir», prise deux!

Sur des thèmes d'actualité en France comme au Québec, des invités de marque venus des deux côtés de l'Atlantique confrontent approches et visions.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Sur des thèmes d'actualité en France comme au Québec, des invités de marque venus des deux côtés de l'Atlantique confrontent approches et visions.

Forts du succès de leur première édition, Le Devoir et Le Monde unissent à nouveau forces et méninges pour un deuxième Monde Festival avec Le Devoir qui aura lieu à Montréal les 25 et 26 octobre prochains. Les deux rédactions ont invité des personnalités des univers intellectuel, économique, culturel, politique, scientifique et de l’innovation, tant de la France que du Québec, à venir échanger et débattre dans une série de conférences et débats liés par le thème «Agir».

« Entre Le Devoir et Le Monde, on se comprend !, affirme Brian Myles, directeur du Devoir. Nos équipes et nos marques parlent le même langage, celui du journalisme de qualité et de la responsabilité sociale. Le public a adoré la première édition en sol québécois du Monde Festival, l’automne dernier. C’est pourquoi il était tout naturel de revenir à la charge cette année et d’éclater la programmation sur deux jours.»

Jérôme Fenoglio, directeur du Monde, abonde: « Nous croyons plus que jamais à la nécessité de croiser les regards, les expériences, de manière à apprendre les uns des autres. Par delà l'aspect symbolique, faire travailler ensemble les deux rédactions du Monde et du Devoir est un exercice extrêmement stimulant. »

Thèmes d’actualité

Sur des thèmes d'actualité en France comme au Québec, des invités de marque venus des deux côtés de l'Atlantique confrontent approches et visions. Des invités de grande qualité ont accepté de participer à une quinzaine de conférences et d’événements qui se dérouleront au Musée des beaux-arts de Montréal et à l'Université Concordia. En guise de mise en bouche, voici un aperçu.

L’urgence climatique n’échappe pas à ce festival, qui pose une question brutale: faut-il instaurer une dictature environnementale? Face à une machine démocratique grippée, doit-on imposer des mesures autoritaires et impopulaires pour espérer répondre à l’urgence écologique ? À ces interrogations vibrantes, Dominic Champagne, Catherine Gauthier et Dominique Bourg tenteront de répondre.

Dans une conférence ciblant le défi de composer avec un allié américain à la gouverne irrationnelle, la chercheuse et professeure de l’UQAM Élisabeth Vallet croisera le fer avec l’un des poids lourds de la diplomatie française, Pierre Vimont. Autour du projet des maternelles, le ministre de l’Éducation français, Jean-Michel Blanquer, causera avec la mère du réseau des CPE au Québec, l’ex-première ministre, Pauline Marois.

Après une année marquée par l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’ancien président du Centre Pompidou et ex-ministre de la Culture, Jean-Jacques Aillagon, s’interrogera avec la directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, Nathalie Bondil, autour de cette question : est-ce au politique de définir ce qui est beau?

D’autres conférences traiteront du surtourisme, des suites de la vague #MoiAussi et de la «vérité» journalistique, de l’intelligence artificielle. Pour la programmation complète et l'achat de billets : https://www.ledevoir.com/lemondefestival.