Tempête hivernale sur le Québec: ce qu’il faut savoir

37 cm de neige sont déjà tombés sur la grande région de Montréal.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir 37 cm de neige sont déjà tombés sur la grande région de Montréal.
Ce texte sera mis à jour au fil de la journée.

Les déplacements sont difficiles mercredi au Québec en raison des mauvaises conditions météorologiques. La livraison du courrier a d’ailleurs été interrompue dans toute la province.

De 20 à 40 cm de neige devraient tomber dans la province et les vents forts produiront de la poudrerie. La visibilité sur les routes pourrait donc être presque nulle et la chaussée est fortement enneigée à certains endroits.

37 cm de neige sont déjà tombés sur la grande région de Montréal, selon des mesures effectuées à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau, a indiqué mercredi matin Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville de Montréal. Le chargement de la neige s’amorcera à 19 h mercredi soir sur l’ensemble du territoire montréalais ; l’opération devrait durer entre sept et huit jours, a-t-il dit.

Selon Catherine Brabant, météorologue à Environnement Canada, les précipitations sur la métropole devraient s’atténuer d’ici la fin de la journée. L'avis de tempête hivernale a d'ailleurs été levé en fin d'avant-midi.

Dans la région de Québec, Environnement Canada s’attend à un peu moins d’accumulations — 25 cm au total. Par contre, les vents seront plus intenses. Près du fleuve, dans la grande région de Québec, les vents pourraient atteindre 90 km/h, et entraîner encore plus de poudrerie. Preuve que les conditions sont difficiles dans la capitale, l’organisation du 65e Carnaval de Québec a annoncé la fermeture temporaire de ses sites d’activités.

Autour de la ville de Saguenay, il devrait y avoir une quinzaine de centimètres de neige, mais des quantités plus près des 35 cm à l’embouchure du Saguenay.

Les écoles sont-elles fermées ?

Des fermetures d’écoles étaient déjà annoncées mardi soir, et la liste ne fait que se rallonger.

 
  • À Montréal, c'est la totalité des écoles primaires et secondaires publiques qui sont fermées — tant du côté francophone (commissions scolaires de Montréal, Marguerite‐Bourgeoys et de la Pointe-de-l'Île) qu'anglophone (commissions scolaires Lester-B.-Pearson et English-Montréal). La plupart des écoles privées sont également fermées.
  • Même chose à Laval, en Montérégie, dans les Laurentides, dans Lanaudière, en Outaouais et en Mauricie, où toutes les écoles sont fermées.
  • En Estrie, les commissions scolaires francophones ont annoncé la fermeture de leurs écoles. Du côté de la CS anglophone Eastern Townships, près de la moitié des écoles sont fermées.
  • Dans les régions de la Capitale-Nationale, des Chaudière-Appalaches, du Centre-du-Québec et du Bas-Saint-Laurent, toutes les écoles sont fermées .
  • Sur la Côte-Nord, la CS de l'Estuaire a décidé de fermer ses écoles pour la journée
  • Au Saguenay, les commissions scolaires du Pays-des-Bleuets et du Lac-Saint-Jean ont pris la même décision, tout comme une poignée d'écoles de la CS des Rives-du-Saguenay.
 

Les activités sont aussi suspendues à l’Université de Montréal, à l’Université McGill, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (incluant les campus à Laval, Terrebonne, Longueuil et dans l’ouest de l’île de Montréal), et à l’Université Concordia. Il en est de même à l’Université Laval, à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

En revanche, l’Université de Sherbrooke annonce que les activités pédagogiques et administratives sont offertes comme à l’habitude sur ses campus de Sherbrooke, mais pas à Longueuil.

Quel est l’état des routes ?

En matinée, plusieurs routes étaient fermées à la circulation en raison de sorties de route ou d’une mauvaise condition de la chaussée.

Un accident a notamment forcé la fermeture de l'autoroute 13 en direction nord à Laval, entre le boulevard Samson et l'autoroute 440.

L’autoroute 20 était aussi fermée dans les deux directions entre Lévis et Montmagny.

Des tronçons de l’autoroute 40 et 440 étaient aussi fermés pour une période indéterminée sur le territoire de la Capitale-Nationale. De nombreuses routes numérotées étaient aussi interdites à la circulation, principalement dans le nord-est de la province.

La Société des traversiers annonçait certaines complications de ses activités. Des temps d’attente prolongés étaient observés à la traverse de l’Isle-aux-Coudres–Saint-Joseph-de-la-Rive. Un seul bateau était en service entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, puis les activités étaient suspendues entre Québec et Lévis.

Transports Québec invite les conducteurs à faire preuve d’une grande prudence et suggère de reporter les déplacements non essentiels à plus tard.

Le ministre François Bonnardel a fait le point avec les médias en matinée, lui qui a passé une partie de la nuit auprès des équipes de surveillance du réseau. « On s’assure de la sécurité des automobilistes et que le travail soit bien fait aussi pour les piétons. On a plus de gens en régie », a-t-il souligné.

Hormis l'accident sur l'autoroute 13 Nord, la Sûreté du Québec (SQ) n’a signalé aucun événement majeur sur le réseau routier québécois.

Le transport en commun est-il affecté ?

Du côté de Montréal, la STM a lancé dès mardi soir un avertissement à ses usagers : la neige cause des retards sur les routes. Le métro, lui, fonctionne comme à l’habitude.

   

Même chose du côté de Longueuil, Laval, Québec, Gatineau et Sherbrooke. Le service de transport en commun de la capitale de l'Estrie est d'ailleurs offert gratuitement aujourd'hui afin de désengorger les routes.

Les services d'autobus interurbains sont aussi touchés: chez Orléans Express, tous les déplacements prévus sur le réseau Orléans Express en provenance et en direction de l’Est-du-Québec sont annulés pour la journée, et tous les autres restent assujettis aux conditions routières.

De son côté, VIA Rail a averti que ses liaisons de train pourraient subir des retards en raison des conditions hivernales.

Et les aéroports ?

Déjà, de nombreux vols depuis et à destination de villes ontariennes et américaines — plus d’une centaine en début de soirée mardi — ont été annulés à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau de Montréal.

Une situation semblable était observée aux aéroports Jean-Lesage de Québec et Pearson de Toronto.