Neige, verglas et pluie sur le Québec: ce qu'il faut savoir

Les automobilistes sont invités à faire preuve de prudence: certaines routes sont glacées et glissantes par endroits. Les accumulations d’eau sur les voies rapides peuvent aussi provoquer des dérapages.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les automobilistes sont invités à faire preuve de prudence: certaines routes sont glacées et glissantes par endroits. Les accumulations d’eau sur les voies rapides peuvent aussi provoquer des dérapages.

La variété des précipitations des dernières heures dans plusieurs régions du Québec nuit grandement aux déplacements des piétons et des automobilistes à l’approche de l’heure de pointe matinale de jeudi.

La grande région de Montréal a reçu mercredi une douzaine de centimètres de neige. Par la suite, du verglas s’est abattu et pendant la nuit de jeudi, une pluie qui devrait persister pendant plusieurs heures s’est mise à tomber.

Plusieurs autres régions du sud et de l’est du Québec, notamment celles de la Mauricie, de Québec et du Bas-Saint-Laurent, demeurent soumises à des chutes de pluie verglaçante. Ailleurs, des avertissements de pluie ont été émis par Environnement Canada, notamment à Sherbrooke et Saint-Georges.

Environnement Canada prévoit qu’à compter de la soirée de jeudi, les températures baisseront brusquement dans la plupart des régions où il y a des précipitations liquides ou de verglas, ce qui provoquera un gel des chaussées.

À Montréal, le mercure ne dépassera pas -10 °C dans la nuit de vendredi.

Les écoles sont-elles fermées ?

Les conditions météorologiques difficiles forcent la fermeture de nombreuses écoles dans plusieurs régions. Et même si certains établissements restent ouverts, le transport scolaire y est parfois suspendu.

 
  • À Montréal, c'est la totalité des écoles primaires et secondaires publiques qui sont fermées — tant du côté francophone (commissions scolaires de Montréal, Marguerite‐Bourgeoys et de la Pointe-de-l'Île) qu'anglophone (commissions scolaires Lester-B.-Pearson et English-Montréal). La plupart des écoles privées sont également fermées.
  • Même chose en Montérégie, où toutes les écoles sont fermées.
  • Dans les Laurentides, toutes les écoles des commissions scolaires de la Rivière-du-Nord, des Laurentides et de la Seigneurie-des-Mille-Îles et Sir-Wilfrid-Laurier sont fermées.
  • Idem dans Lanaudière et ses commissions scolaires des Samares et des Affluents.
  • En Estrie, les commissions scolaires des Hauts-Cantons et des Sommets ont annoncé la fermeture de leurs écoles. Tous les établissements de la CS de la Région-de-Sherbrooke restent ouverts. Du côté de la CS Eastern Townships, près de la moitié des écoles sont fermées.
  • En Chaudière-Appalaches, toutes les écoles sont fermées, tout comme dans le Centre-du-Québec.
  • Les fermetures touchent même la région de la Capitale-Nationale, où la commission scolaire de Portneuf a annoncé la fermeture de ses écoles.
  • Dans le Bas-Saint-Laurent, les établissements des commissions scolaires du Fleuve-et-des-Lacs et de Kamouraska-Rivière-du-Loup sont aussi fermés.
  • En Outaouais, seules quelques écoles de la CS des Hauts-Bois-de-l'Outaouais sont fermées, mais le transport scolaire a été suspendu pour la journée par la quasi-totalité des établissements.
 

Quel est l’état des routes ?

La visibilité est relativement bonne sur la plupart des routes de la province, selon les dernières données de Transport Québec, mais les conditions routières se dégradent rapidement.

Alors que les sorties de route se multiplient dans la grande région de Montréal, le ministère invite les automobilistes à faire preuve de prudence: certaines routes sont glacées et glissantes par endroits. Les accumulations d’eau sur les voies rapides peuvent aussi provoquer des dérapages.

Les usagers de la route peuvent se renseigner sur les conditions de la chaussée et les conditions de visibilité sur les différentes plateformes du Québec 511.

Le transport en commun est-il affecté ?

Du côté de Montréal, la STM lance un avertissement à ses usagers : le verglas et la pluie risquent de causer des retards sur les routes. Le métro, lui, fonctionne comme à l’habitude.

   

Idem du côté du Réseau de transport de Longueuil.

 

Et les aéroports ?

À l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, une soixantaine de vols — dont une quarantaine d’arrivées — sont retardés, dont plusieurs vols transatalantiques. Une trentaine de vols ont été annulés, notamment à destination et depuis Toronto et Québec.

Les vols depuis et à destination de Montréal, de Toronto et de l'est du Québec sont touchés à l'aéroport Jean-Lesage de Québec.

À l'aéroport Pearson de Toronto, ce sont 9 départs et 14 arrivées qui ont été annulés, notamment en direction d'Ottawa, Montréal et Québec.