Le cycle de l’invisible

Laurie Vanhoorne Collaboration spéciale

Ce texte fait partie du cahier spécial Religion

Thème récurrent dans l’oeuvre d’Éric-Emmanuel Schmitt, les religions lui ont inspiré six romans qui forment son Cycle de l’invisible. Milarepa, publié en 1997, fut le premier d’entre eux, suivi de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L’enfant de Noé, Le sumo qui ne pouvait pas grossir et, en 2012, Les dix enfants que Mme Ming n’a jamais eus.


Le cycle de l’invisible Éric-Emmanuel Schmitt

Albin Michel Paris

À voir en vidéo