Palmyre. L’irremplaçable trésor

Laurie Vanhoorne Collaboration spéciale

Ce texte fait partie du cahier spécial Religion

Avec la destruction par le groupe État islamique des ruines archéologiques de Palmyre, oasis du désert syrien classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est aussi le sujet d’étude de Paul Veyne, grand historien français de l’Antiquité romaine, qui s’effondrait. L’auteur raconte sa stupéfaction, son incompréhension devant le saccage de ce vestige historique tout en esquissant le portrait de la Venise du désert, «qu’on ne peut plus désormais connaître qu’à travers le livre».


Palmyre. L’irremplaçable trésor

Paul Veyne, Albin Michel Paris, 2015, 144 pages

À voir en vidéo