Contrebande de cigarettes - De vives tensions à Kanestake

La contrebande de cigarettes qui sévit à Kanestake a donné lieu hier à de vives tensions. Au moment de mettre sous presse, une trentaine de Mohawks bloquaient toujours au moins deux routes névralgiques dans la région d’Oka, tandis que la maison du grand chef du Conseil de bande, James Gabriel, finissait de se consumer à la suite d’un incendie criminel.

Ce climat de violence a éclaté en réaction à la destitution du chef de police Tracy Cross. Le grand chef James Gabriel considère que Cross ne se montre pas assez dur contre les éléments criminels à l’oeuvre sur le territoire mohawk. Le conseil de bande a annoncé en novembre la conclusion d’une entente avec Ottawa pour chasser les contrebandiers de cigarettes à Kanesatake. La semaine dernière, une poignée d’individus ont averti M. Gabriel qu’il s’exposait à une guerre et à un bain de sang lors d’une séance publique d’information à laquelle assistait l’ex-chef de police. Cross n’a rien fait contre les auteurs de ces menaces, a déploré M. Gabriel. Le Conseil de bande a donc décidé, à quatre voix contre trois, de le remplacer par Terry Isaac, dont le nouveau mandat commençait hier.
Insatisfaits, des Mohawks ont bloqué la route 344 et le rang du Milieu. Sur la 344, qui tombe sous la responsabilité de la Sûreté du Québec, des policiers provinciaux sont arrivés à établir une voie de contournement. Mais ils n’avaient pas le mandat d’intervenir sur le rang du Milieu, qui tombe en plein territoire mohawk et, par conséquent, sous la responsabilité des Peacekeepers. «C’est une mauvaise réaction de la part de l’élément criminel. La plupart de ces personnes sont impliquées dans les activités criminelles», a dit M. Gabriel dans un entretien téléphonique. Le grand chef se disait nerveux. «Des gens roulent jusqu’à l’entrée de ma maison pour lancer des oeufs», a-t-il dit. Peu après, sa demeure était la proie des flammes.
La majorité au Conseil de bande estimait que Tracy Cross fermait les yeux sur le trafic de cigarettes à Kanesatake. Son remplaçant, Terry Isaac, compte une quinzaine d’années d’expérience au sein des Peacekeepers. À l’automne 2001, il était directeur adjoint, sous les ordres de Larry Ross, lorsque la police mohawk avait effectué un raid sans précédent contre Robert Gabriel, soupçonné de culture et trafic de marijuana à grande échelle. M. Gabriel habitait une luxueuse demeure à laquelle était rattaché un commode bunker souterrain... qui était complètement vide lors de l’intervention. La Cour avait ordonné l’arrêt des procédures contre Robert Gabriel, et M. Ross avait été congédié par la suite.

À voir en vidéo