Les Canadiens se souviennent

Des citoyens ont visité lundi, jour du Souvenir, le cimetière militaire Beechwood, à Ottawa.
Photo: La Presse canadienne (photo) Fred Chartrand Des citoyens ont visité lundi, jour du Souvenir, le cimetière militaire Beechwood, à Ottawa.
Ottawa — Sur la neige mouillée et sous un ciel gris, les cérémonies du jour du Souvenir à Ottawa se sont déroulées lundi dans toute leur sombre dignité.
Des milliers de personnes se sont rassemblées autour de l’arche de granit du Monument commémoratif de guerre du Canada.

La cérémonie s’est amorcée par l’hymne national, puis les notes de la Sonnerie aux morts ont fait place à une minute de silence, un silence brisé par le glas lourd des cloches de la tour de la Paix, au parlement tout près. Un salut de l’artillerie a émergé, dont l’écho s’est répercuté sur les édifices des alentours. Deux avions de combat CF-18 ont survolé les lieux.

Le gouverneur général, David Johnston, portant un uniforme des forces navales, a présidé la cérémonie à Ottawa, aux côtés du premier ministre Stephen Harper. Ils ont déposé des couronnes au pied du monument.

Des centaines de personnes ont ensuite déposé leur coquelicot sur la tombe du Soldat inconnu, formant un lit rouge sur le granit gris.

Un peu partout au pays, des Canadiens ont fait une pause pour se rappeler les sacrifices des guerres du passé et des conflits modernes. De multiples cérémonies ont eu lieu dans chaque fuseau horaire sur le coup de 11 h 11, au 11e jour du 11e mois, rappel de l’Armistice sur le front occidental en Europe en 1918.

En ce jour du Souvenir 2013, le Canada compte encore un nombre important de militaires déployés dans des zones de conflits. Des soldats canadiens toujours en mission de formation en Afghanistan ont aussi tenu leur propre commémoration silencieuse à Kaboul, probablement la dernière, alors que les soldats encore en poste en sol afghan doivent revenir au pays au printemps.

Après avoir pris part à la cérémonie à Ottawa, M. Harper s’est rendu près de Morrisburg, en Ontario, pour souligner une bataille de la guerre de 1812.

Au Québec

Le jour du Souvenir est férié dans la plupart des provinces, mais pas au Québec. Néanmoins, partout au pays, plusieurs services du gouvernement fédéral et d’institutions de juridiction fédérale sont suspendus pour la journée.

La première ministre du Québec, Pauline Marois, a pris part à une cérémonie du jour du Souvenir à Québec, au cénotaphe du parc des Champs-de-Bataille.

À Montréal, le maire élu, Denis Coderre, a pris part à une cérémonie sur le campus de l’Université McGill, saluant le sacrifice de tous ces gens qui ont combattu pour le pays. Il a plus particulièrement voulu remercier un de ses oncles, qui a aidé à libérer la Belgique et les Pays-Bas et survécu à la Seconde Guerre mondiale.

Le maire de Toronto en disgrâce, Rob Ford, n’a pu échapper à la controverse en ce jour du Souvenir. Des huées et cris de « honte » ont été entendus dans la foule alors qu’il montait au microphone, et au moins un ancien soldat a refusé de lui serrer la main à la fin de la cérémonie.


Par John Ward