L’eau fait des ravages dans les sanctuaires de Lourdes

La grotte de Massabielle, où la Vierge serait apparue, était toujours inondée hier par les eaux gonflées du gave de Pau.
Photo: Agence France-Presse (photo) Rémy Gabalda La grotte de Massabielle, où la Vierge serait apparue, était toujours inondée hier par les eaux gonflées du gave de Pau.

Lourdes, France – Les opérations de pompage et de nettoyage ont commencé hier à Lourdes, haut lieu du pèlerinage catholique dans le sud-ouest de la France, au lendemain d’inondations qui ont nécessité l’évacuation des pèlerins et infligé d’importants dégâts aux sanctuaires, déjà en difficultés financières.


Dans les rues longeant le gave de Pau, qui traverse la cité mariale, la décrue a fait apparaître un tapis de boue atteignant parfois 10 cm d’épaisseur.


Le site, qui accueille 6 millions de visiteurs par an, est jonché de débris de bois, de branches. Des cierges flottent dans des flaques.


« Nous avons des dégâts graves », a déclaré à l’AFP l’économe des sanctuaires, Thierry Castillo, estimant les pertes à plusieurs centaines de milliers d’euros.


La microcentrale hydroélectrique, qui produit la moitié des besoins en électricité des sanctuaires, un domaine de 52 hectares où ont été édifiés 22 lieux de culte, a été endommagée, heurtée par des troncs d’arbres. « Les troncs ont endommagé les deux ponts piétons, importants pour la circulation des pèlerins. On a aussi des effondrements de berges, et la voirie a été détruite », a détaillé M. Castillo.


« On s’en serait bien passé », soupire l’économe des sanctuaires, qui ont accusé l’an dernier un déficit d’un million d’euros sur un budget annuel de 30 millions, victimes d’une baisse des dons et offrandes.


Devant la grotte de Massabielle, lieu emblématique où la Vierge serait apparue en 1858 à Bernadette Soubirous, l’espace de prière est encore inon-dé. Une énorme poutre a fini sa course à côté des fontaines, où des pèlerins du monde entier viennent remplir des bouteilles d’eau bénite dans l’espoir d’une guérison miraculeuse.


La basilique souterraine Pie X et les autres lieux de culte ont été épargnés. Fermé au public depuis vendredi en fin de journée, l’accès aux sanctuaires ne devrait être possible que demain en fin de journée.


Samedi, les pompiers avaient dû évacuer plus de 450 pèlerins de toutes nationalités de leurs hôtels inondés pour les reloger.


Depuis la place Saint-Pierre de Rome, le pape Benoît XVI a adressé hier « une pensée à Lourdes », où l’Église catholique a officiellement reconnu à ce jour 68 miracles.