Percé demande l'aide de Québec

Percé — La Ville de Percé demande à Québec d'être placée sur la liste des municipalités sinistrées à la suite des grandes marées qui ont causé passablement de dommages depuis mardi.

Le député de Gaspé, Georges Mamelonet, a reçu à cet effet une demande du maire de Percé, Bruno Cloutier, hier après-midi, après avoir constaté les dommages causés à plusieurs infrastructures municipales.

«À Percé même, la promenade est très sollicitée. On a d'ailleurs plusieurs dégâts. Je viens d'ailleurs de faire appel à la Sécurité civile pour faire en sorte, à la demande du maire de Percé, que la ville soit inscrite en demande d'assistance. Il y a beaucoup de dégâts dus aux grandes marées», a indiqué le député, dans une entrevue accordée à La Presse canadienne.

Outre la promenade touristique, qui a été durement frappée par les fortes vagues poussées par des vents violents, on rapporte plusieurs dommages au réseau routier. L'eau engloutissait, au plus fort de la tempête, le quai de Percé, mais elle a généralement épargné les résidences le long du littoral.

M. Mamelonet, qui revenait d'une tournée dans la municipalité au moment où il a été joint par La Presse canadienne, a précisé qu'à peine quelques infiltrations d'eau ont été rapportées dans des résidences jusqu'à maintenant.

Selon lui, l'inquiétude des citoyens est palpable: «Des gens qui résident sur le bord de l'eau et qui ont vu dans la nuit [d'hier] partir trois, quatre, cinq, dix pieds de terrain, ces gens-là peuvent être inquiets. On comprend bien ça. Il n'y a pas de risque pour la vie humaine jusqu'à maintenant», a-t-il ajouté.

Plus calme que prévu


Ailleurs autour de la péninsule, les rafales de vent moins fortes que prévu au moment de la grande marée ont donné un peu de répit aux Gaspésiens, qui doivent composer depuis lundi avec une importante dépression sur l'océan Atlantique.

Environnement Canada avait émis hier midi des avertissements que les vents souffleraient jusqu'à 90 kilomètres à l'heure sur Gaspé et Percé et jusqu'à 100 kilomètres à l'heure aux îles de la Madeleine.

De plus, pour l'archipel madelinot, un avertissement d'onde de tempête avait été émis.

Les vents n'ont finalement pas dépassé les 70 kilomètres à l'heure aux îles et la vélocité était moindre le long du littoral au moment où la marée était haute, aux environs de 14h40, hier après-midi, ce qui a permis d'éviter des dommages importants.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, souligne que les Madelinots sont habitués de subir de fortes tempêtes, même s'ils ressentent un peu d'inquiétude.

Du côté de Via Rail, une porte-parole, Élisabeth Huard, a mentionné que le train Chaleur qui quittait Montréal en direction de Gaspé hier soir s'arrêtera à New Carlisle ce matin. Un service d'autocar assurera le service entre New Carlisle et Gaspé.