Tramway: Labeaume tente un rapprochement avec Legault

Cette démarche survient dans la foulée de la décision du gouvernement Legault de proposer son propre tracé du tramway afin de mieux desservir les banlieues.
Photo: Ville de Québec

Cette démarche survient dans la foulée de la décision du gouvernement Legault de proposer son propre tracé du tramway afin de mieux desservir les banlieues.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a écrit au premier ministre, François Legault, pour relancer les discussions sur le tramway dans l’espoir de limiter autant que possible les retards dans la réalisation du projet.

Lors d’une annonce sur un autre sujet, jeudi matin, M. Labeaume a révélé qu’il avait écrit mercredi au premier ministre afin de « solliciter une rencontre » dans le but de « trouver une solution ». M. Legault aurait accepté, mais demandé que le maire rencontre au préalable le ministre des Transports, François Bonnardel.

« Vous et moi, nous souhaitons doter la région d’un réseau performant au bénéfice de l’ensemble des citoyens et citoyennes », soutient-il dans la lettre qu’il a lue aux journalistes.

Cette démarche survient au terme d’une escalade de tensions entre les deux politiciens, dans la foulée de la décision du gouvernement de proposer son propre tracé du tramway afin de mieux desservir les banlieues de Québec.

Le maire dit vouloir rencontrer le premier ministre afin qu’ils conviennent d’un « compromis ». Il a réitéré l’urgence de lancer l’appel de propositions auprès des consortiums sélectionnés par la Ville, il y a plusieurs mois déjà.

« À un moment donné, il faut que le premier ministre s’implique. […] Ultimement, ça doit retomber sur son bureau. Nous, on sait où on s’en va. On est prêts au compromis, mais il faut que les deux parties aient la volonté d’accepter des compromis logiques et basés sur la science. »

Plus tôt cette semaine, le directeur de projet Daniel Genest avait dit craindre que ces consortiums abandonnent le réseau structurant de Québec pour miser sur d’autres projets en transport dans le reste du Canada.

À voir en vidéo