Julien refuse la main tendue de Labeaume

L’ancien vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, Jonatan Julien, refuse la main tendue par le maire Régis Labeaume, qui espérait le voir réintégrer les rangs de son équipe. Une semaine après avoir claqué la porte du parti Équipe Labeaume, M. Julien a fait le point jeudi, déplorant qu’on ait attaqué sa crédibilité et son intégrité. L’élu a été montré du doigt par le maire Labeaume, qui l’a accusé de l’avoir « échappé » dans le dossier de la construction de la centrale de police dans Lebourgneuf, à Québec. Estimé au départ à 40 millions, le coût de la nouvelle centrale de police est maintenant évalué à 72 millions. De plus, le terrain choisi est trop petit pour accueillir tous les patrouilleurs. Selon lui, M. Labeaume était au fait de la situation et aurait dû assumer sa part de responsabilité.