Legault prône la fin des bonis dans les sociétés d’État… « dans certains cas »

François Legault, en avril dernier
Jacques Nadeau Archives Le Devoir François Legault, en avril dernier

Le gouvernement Legault veut abolir les bonis aux dirigeants des sociétés d’État « dans certains cas ».

Le premier ministre l’a fait savoir mercredi, au lendemain de révélations sur les bonis versés à la Société des alcools du Québec (SAQ) et à Loto-Québec pour l’année 2021.

À la période de questions, François Legault a laissé entendre qu’il préférerait qu’on élimine cette rémunération incitative dans certaines circonstances dans les sociétés d’État.

Il a toutefois ajouté que le gouvernement attendrait la fin des contrats d’emploi des dirigeants.

La SAQ a accordé pour 9 millions $ de bonis à tout son personnel. Loto-Québec versera entre 4 et 5 millions $ à son personnel, mais pas à ses hauts dirigeants, tandis qu’à la Société québécoise du cannabis, ce sera zéro boni.

Le député péquiste Martin Ouellet a proposé mercredi la fin de la rémunération incitative.

À voir en vidéo