Le ministre Dubé tente de calmer les attentes pour les Fêtes

Après un appel à la prudence lancé par son ministre de la Santé, Christian Dubé, en raison d’un bond du nombre de cas de COVID-19, le premier ministre François Legault s’est appliqué à assurer que la situation était toujours maîtrisée, à quelques semaines d’un temps des Fêtes où il souhaite que les rassemblements de plus de 10 personnes soient permis.

M. Legault est intervenu quelques heures après que M. Dubé ait devancé le dévoilement du bilan quotidien des cas au Québec, qui est passé mercredi à près de 1200, contre 784 la veille. M. Dubé a également souligné la progression des hospitalisations, que M. Legault a ensuite minimisée, tout en constatant lui aussi la hausse du nombre de nouveaux cas.

« Pour l’instant, ça va très bien du côté des hospitalisations, a-t-il dit. Quand on regarde les cas [de COVID], c’est beaucoup du côté des 5-11 ans, donc une fois qu’ils seront vaccinés, on va voir le nombre de cas être réduit et on espère rester à un bas taux d’hospitalisation comme maintenant. »

Le premier ministre, qui a répondu aux journalistes à l’occasion d’une visite dans un centre de vaccination pour enfants, en fin de journée, a insisté sur le fait que le nombre d’hospitalisations est encore loin des sommets de 1000 ou 2000 atteints précédemment.

« Tout est relatif. On n’aime pas, personne, ni Christian ni moi, la tendance. Mais pour l’instant, quand on regarde le nombre absolu, 239 [hospitalisations], ça reste sous contrôle. »

Pour la troisième fois en trois jours, M. Legault a indiqué son souhait que la limite du nombre de personnes par rassemblement puisse être augmentée pour les Fêtes. « Il y a beaucoup de familles, quand on regarde les frères, sœurs, neveux, nièces, qui excèdent les 10 personnes, a souligné le premier ministre. On le souhaite, d’être capables à Noël et au jour de l’An d’avoir des familles un peu plus élargies, à 20, 25 personnes. »

M. Legault a même assuré que le resserrement des consignes n’était pas envisagé. « Pour l’instant, ça reste sous contrôle », a-t-il répété.

Faire attention

En début de journée, lors d’une conférence de presse, M. Dubé avait été questionné sur les propos de M. Legault en faveur de rassemblements plus importants, pour les Fêtes, qui ont incité l’opposition à rappeler au premier ministre l’importance de respecter les avis scientifiques à ce sujet et non pas ses souhaits personnels.

« Le premier ministre, lui, il pense à Noël, il pense en Québécois, comme tout le monde, moi inclus. On a hâte, mais en ce moment, si on ne veut pas aller trop loin, trop vite… » a répondu M. Dubé en s’interrompant.

Le ministre a ensuite poursuivi sa réponse, en devançant de près de deux heures le bilan quotidien sur l’évolution de la pandémie au Québec. « Ne soyez pas surpris quand on va publier nos chiffres à 11 heures, 1200 cas, a-t-il dit. Alors, il faut faire attention. »

Christian Dubé a refusé de dire si M. Legault s’était exprimé de façon prématurée, sur des rassemblements élargis. Il a cependant constaté que la hausse des cas survient en début de période hivernale, dans le contexte où l’apparition du nouveau variant Omicron est une source de grande incertitude.

« Je suis tellement concentré sur l’actuel, avec 1200 cas aujourd’hui, je n’aime pas ça, a-t-il dit. Il y a une croissance importante. On revient à notre plus haut [bilan] du dernier mois. On n’a vraiment pas fini avec la vaccination des enfants ni de nos plus âgés. »

L’augmentation du nombre de cas se traduit également par une hausse du nombre d’hospitalisations, notamment aux soins intensifs.

On a hâte, mais, en ce moment, si on ne veut pas aller trop loin, trop vite…

 

Selon M. Dubé, les personnes admises à l’hôpital sont de nouveau plus nombreuses que les patients qui reçoivent leur congé, alors que ces chiffres s’équivalaient ces dernières semaines.

« Les hospitalisations ont monté de dix cas par jour depuis trois jours, c’est ça que vous allez voir ce matin, à 11 heures. Donc, restons prudents pendant les prochaines semaines. »

Les données publiées mercredi indiquaient 1196 nouveaux cas. Le nombre d’hospitalisations a augmenté de 12, pour atteindre 239, tandis qu’un patient s’est ajouté aux soins intensifs, pour un total de 52. Mardi, le bilan des 24 heures précédentes faisait état de 227 personnes hospitalisées, dont 51 aux soins intensifs.

Le gouvernement devrait faire, la semaine prochaine, une annonce plus précise sur les mesures sanitaires pour la période des Fêtes.

M. Dubé a par ailleurs annoncé deux programmes de formation accélérée qui visent à recruter du personnel dans le secteur de la santé, dans le cadre d’un vaste plan de résolution de la pénurie de main-d’œuvre dont M. Legault a révélé les détails mardi.

À partir de janvier, une nouvelle formation sera instaurée, avec pour objectif d’ajouter 2000 infirmières auxiliaires. Les personnes inscrites pourront bénéficier d’une bourse de 20 000 $ conditionnelle à un engagement de deux ans.

M. Dubé souhaite aussi soulager les infirmières, notamment, avec l’ajout de 3000 adjoints administratifs dans le secteur de la santé, grâce à un nouveau programme de formation.

Bilan de la COVID-19 au Québec le 1er décembre 2021

Le Québec recense mercredi 1196 nouveaux cas de COVID-19 et deux décès supplémentaires liés à la maladie. La province compte également 239 hospitalisations, soit une augmentation de 12 par rapport à la veille. De plus, 52 personnes se trouvent aux soins intensifs, soit une augmentation de 1 par rapport à mardi. 



À voir en vidéo