Assouplissements pour le milieu culturel, restrictions pour les écoles

La situation est toujours sous haute surveillance, mais le ministre Dubé avait fait état d’une stabilisation dans le nombre de cas de COVID-19 au cours des derniers jours.
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne La situation est toujours sous haute surveillance, mais le ministre Dubé avait fait état d’une stabilisation dans le nombre de cas de COVID-19 au cours des derniers jours.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, annoncera des assouplissements jeudi pour les spectacles, les évènements sportifs et les salles de cinéma. Des restrictions sont également prévues pour le milieu de l’éducation dans dix régions.

Les enfants d’âge préscolaire, soit de 4 et 5 ans, devront porter le masque lorsqu’ils prennent l’autobus à l’instar des élèves du primaire. Le port du masque sera également de mise dans les cours d’éducation physique au primaire lorsque les 2 mètres de distance ne pourront être respectés.

Ces mesures s’appliqueront à Montréal, en Montérégie, à Laval, dans les Laurentides, dans Lanaudière, en Estrie, en Outaouais, en Mauricie, dans le Centre-du-Québec et dans quatre MRC de Chaudière-Appalaches.

Les allègements prévus pour le milieu culturel et les événements sportifs toucheront seulement les personnes doublement vaccinées contre la COVID-19 comme l’avait laissé entendre M. Dubé en conférence de presse mardi.

Depuis le 1er septembre, les cinémas peuvent accueillir un maximum de 500 personnes par salle ou 7500 personnes dans une salle qui peut être divisé en zones de 500 personnes à condition de respecter une distance d’un siège entre les personnes qui n’habitent pas à la même adresse. Les restrictions sont les mêmes pour les salles de spectacles et les événements sportifs.

Les amphithéâtres, les stades et les lieux extérieurs qui ont des places assises assignées ne peuvent accueillir plus de 15 000 personnes dans des sections indépendantes de 500 personnes chacune. Dans tous les cas, le masque est de rigueur lorsque les gens ne sont pas assis à leur siège.

La situation est toujours sous haute surveillance, mais le ministre Dubé avait fait état d’une stabilisation dans le nombre de cas de COVID-19 au cours des derniers jours. La Santé publique rapportait 594 nouveaux cas mercredi et sept nouveaux décès.

À voir en vidéo