Québec donne le feu vert aux entraînements sportifs à l'extérieur


Québec a donné jeudi le signal de départ aux entraînements et « concours d’habileté » pour tous les sports d’équipe qui se pratiquent à l’extérieur, comme le baseball et le soccer.

Ces séances sportives pourront reprendre dès le 8 juin et dans le respect des règles de distanciation physique, a insisté la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest.

« Si tout va bien, à la fin juin, on va pouvoir reprendre une forme de matchs », a-t-elle affirmé.

« On peut penser [qu’il] pouvoir [y] avoir des contacts, mais rapides, entre les joueurs… Ça va être possible, en tout cas, on l’espère, à la fin du mois de juin », a ajouté le premier ministre, François Legault. « On espère bien de voir le hockey au mois d’août. Donc, c’est sûr qu’au hockey ça va être la même chose, on va avoir besoin d’avoir un petit peu de contacts. »

« Peut-être qu’un jour, la distanciation va baisser à un mètre, particulièrement quand c’est des personnes jeunes, parce que le risque de maladie est moins grand », a aussi déclaré le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

Québec a dit compter sur les fédérations sportives afin qu’elles revoient les modalités des matchs. « On se fie évidemment aux acteurs qui connaissent le mieux le sport afin qu’ils fassent les adaptations nécessaires », a déclaré la ministre Charest.

Il n’est pas question, pour le moment, de relancer les événements sportifs professionnels.

À une question à ce sujet, le Dr Arruda a répondu en insistant sur « l’importance que les gens respectent les consignes, pour ne pas qu’on ait à retourner en arrière ».

Les faits saillants du jour

  • 52 143 personnes ont contracté la COVID-19 au Québec à ce jour.
  • Parmi elles, on compte 91 nouveaux décès, pour un total de 4885 victimes.

Rappel des consignes

Cette préoccupation pour le respect des consignes de la santé publique a teinté plusieurs interventions de François Legault.

« Quand on regarde les chiffres des dernières 24 heures, quand on regarde les hospitalisations, quand on regarde le nombre de cas, on s’en va dans la bonne direction. Par contre, plusieurs personnes me disent qu’elles sentent un relâchement », a-t-il déclaré. « Personne ne veut revenir en arrière. Soyons prudents. »

Le chef du gouvernement a rappelé l’importance de porter un masque et de maintenir une distance de deux mètres entre les personnes.

Il a par ailleurs affirmé que Québec n’atteint toujours pas ses objectifs de dépistage. Quelque 12 500 tests ont été effectués mardi. « On veut en faire 14 000, 16 000 », a dit le premier ministre.

« Tous ceux qui ont des doutes, qui ont soit côtoyé de trop proche quelqu’un, ou peu importe le doute que vous avez, allez vous faire tester, c’est important. C’est important pour qu’on sache et qu’on connaisse bien la situation », a-t-il ajouté.


À voir en vidéo