Les libéraux choisiront leur nouveau chef au printemps 2020

Le PLQ a choisi un vote préférentiel, d’un maximum de deux tours, afin de nommer le successeur de Philippe Couillard.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le PLQ a choisi un vote préférentiel, d’un maximum de deux tours, afin de nommer le successeur de Philippe Couillard.

Les membres du PLQ connaîtront l’identité de leur nouveau chef au terme au printemps 2020.

En plus de verser 60 000 dollars au PLQ, les candidats devront joindre les signatures de 750 membres en règle provenant d’au moins 70 circonscriptions de 12 régions différentes à leur déclaration d’intérêt, a annoncé la direction du PLQ au terme d’un conseil général de deux jours, dimanche.

Le plafond de dépenses des candidats a, lui, été fixé à 500 000 dollars par candidat.

Le PLQ a choisi un vote préférentiel, d’un maximum de deux tours, afin de choisir le successeur de Philippe Couillard. Les membres du parti seront appelés à classer en ordre de préférence, du premier au dernier, les candidats en lice.

Le résultat du vote par téléphone et par Internet, qui s’échelonnera sur cinq jours, sera dévoilé lors d’un congrès dans l’est du Québec.

Le calendrier de la course rallie une vaste majorité des militants, s’enorgueillit l’état-major du PLQ. 70 % des personnes sondées par le parti préconisaient le printemps 2020 contre 22 % l’automne 2020 et 8 % le printemps 2021.

Pour être nommé chef, un candidat devra obtenir le plus grand nombre de 375 000 points. Si aucun candidat ne recueille 50 % des points, les deuxième, troisième ou quatrième choix des personnes ayant voté pour une personne disqualifiée seront ajoutés aux points des deux meneurs.

Rappelons que le tiers des points (125 000) est octroyé aux jeunes de 25 ans et moins. Les deux tiers restants sont répartis également parmi les 125 circonscriptions. Chaque circonscription compte 2000 points, sans égard au nombre de membres qui y sont inscrits.