Francophonie: une nomination qui dérange

Johanne Whittom a été chef de cabinet adjointe de Philippe Couillard entre 2014 et 2017.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Johanne Whittom a été chef de cabinet adjointe de Philippe Couillard entre 2014 et 2017.

Le remplacement du patron du Centre de la francophonie des Amériques (CFA) par le gouvernement Legault crée des remous au sein de l’organisation basée à Québec.

L’actuel p.-d.g., Denis Desgagné, en poste depuis huit ans, a appris mercredi qu’il serait remplacé par Johanne Whittom, une proche de Philippe Couillard. La décision a été entérinée mercredi par le Conseil des ministres de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Plusieurs membres du conseil d’administration sont « choqués », affirme Janaina Nazzari Gomes, une administratrice qui songe à partir.

« Le conseil d’administration n’a pas été consulté. »

Le CA, précise-t-elle, avait recommandé le renouvellement du mandat de M. Desgagné en lui accordant la cote A. « Je suis très déçu qu’on n’ait pas daigné contacter les membres », affirme un autre administrateur, Luc Doucet. Le remplacement du p.-d.g. coïncide avec celui de la présidente du conseil, lequel était toutefois prévu. Cette dernière, Diane Blais, cède sa place à Clément Duhaime.

Créé en 2008 à l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de Québec, le CFA a pour mission de promouvoir la francophonie dans les Amériques. Il compte une quinzaine d’employés.

Un groupe d’administrateurs préparait jeudi soir une lettre à l’intention du premier ministre Legault pour solliciter une rencontre et demander la révision de ses règles de gouvernance.

« Nouvelle vision »

Au cabinet du premier ministre, on explique qu’« après deux mandats successifs accordés à la même personne », « il y avait une volonté de développer une nouvelle vision » pour le Centre. « Johanne Whittom a été nommée par le gouvernement dans le respect des règles prévues », a précisé l’attaché de presse Ewan Sauves.

La nouvelle p.-d.g. a été chef de cabinet adjointe de Philippe Couillard entre 2014 et 2017. Elle avait quitté son cabinet, il y a un peu plus d’un an, pour devenir chef du protocole au ministère des Relations internationales.