Un malaise nommé Guy Ouellette

Le député de Chomedey, Guy Ouellette
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le député de Chomedey, Guy Ouellette

Il a été réélu dans Chomedey lundi soir, mais le libéral Guy Ouellette brillait par son absence à la rencontre des candidats libéraux organisée jeudi à Québec.

À leur arrivée, les candidats ont pour la plupart évité de répondre aux questions des journalistes à propos de leur collègue, de qui la Coalition avenir Québec et Québec solidaire disent avoir obtenu des informations visant à embarrasser le Parti libéral.

Le mot d’ordre : tourner les talons ou alors, répéter qu’il reviendra « au caucus » de décider du sort qui sera réservé à Guy Ouellette.

« Ce sera à nous de décider », a déclaré l’élue libérale de Saint-Laurent, Marwah Rizqy. « Ce sera une autre discussion à avoir », a affirmé Hélène David, élue dans Marguerite-Bourgeoys.

« Ça, c’est une décision qui sera prise au caucus », a ajouté l’élue de Verdun Isabelle Melançon.

Le candidat défait dans Châteauguay Pierre Moreau, qui a référé à Guy Ouellette en l’appelant « ce gars-là » dans une entrevue récente à TVA, a refusé de dire si son collègue était le bienvenu à la rencontre. « Honnêtement, ce n’est pas la journée pour jaser de ça. Je ne sais pas où il est », a-t-il indiqué.

Quand même : le ton des candidats était nettement différent de celui de leur chef. En campagne électorale, Philippe Couillard a témoigné de sa confiance envers Guy Ouellette à plusieurs reprises. « Sur la base des informations que je détiens aujourd’hui. Aujourd’hui — il peut y avoir d’autres informations un jour, [mais] aujourd’hui — il va être élu et il va être membre de notre caucus » a notamment attesté le chef.

 

« Vous savez, moi je ne parle pas du passé, je parle de l’avenir », a-t-il aussi répété. « Ce qui est important, c’est la conclusion. Pas le passé, mais le présent et l’avenir. »

D’autres absences ont été remarquées, outre celle de Guy Ouellette. La candidate défaite Gertrude Bourdon et le président de la campagne du PLQ, Alexandre Taillefer, n’étaient pas à la rencontre.