Labeaume sévit, Couillard réfléchit

Les chiens pitbulls pourraient être interdits au Québec, tout comme en Ontario.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Les chiens pitbulls pourraient être interdits au Québec, tout comme en Ontario.

Régis Labeaume passe de la parole aux actes dans le dossier des pitbulls. À partir du 1er janvier prochain, il sera interdit de « garder » ou « d’avoir en sa possession » ce type de chien sur le territoire de la ville de Québec. Les propriétaires actuels de tels chiens ont donc six mois pour s’en départir.

Mercredi, le comité exécutif a modifié son règlement sur les animaux domestiques pour bannir les chiens de race « Staffordshire Bull Terrier » dits « pitbulls ».

Ne reste plus qu’à adopter les modifications au conseil municipal, ce qui se fera sans problème puisque l’administration Labeaume est largement majoritaire. Le maire avait indiqué son intention de bannir ces animaux au lendemain du décès de Christiane Vadnais, la résidente de Pointe-aux-Trembles blessée à mort par un de ces chiens. M. Labeaume n’avait toutefois pas précisé alors à quelle forme de réglementation il songeait.

Jeudi, il a justifié sa décision dans une vidéo mise en ligne sur sa page Facebook. « Comment on l’a réfléchi ? Je l’ai réfléchi en père de famille. Si j’avais des enfants à la maison et que mon voisin possédait un pitbull, comment je me sentirais ? Je ne me sentirais pas en sécurité. »

Une heure à peine après sa mise en ligne en fin de matinée, la vidéo avait été visionnée par 23 000 personnes. À la fin de la journée, plus de 400 000 personnes l’avaient vue. Dans les commentaires, des centaines de personnes ont vilipendé le maire et menacé de ne plus l’appuyer aux prochaines élections.

La modification au règlement sur les animaux domestiques de Québec prévoit des amendes allant de 150 $ à 1000 $ pour une première offense, puis de 300 $ à 2000 $ pour une deuxième offense.

Mardi, la Ville de Brossard a, elle aussi, annoncé qu’elle sévirait mais sa réglementation est différente.

D’autre part, Québec suivra « probablement » l’exemple de l’Ontario en interdisant les chiens pitbulls, a indiqué jeudi le premier ministre Philippe Couillard. « On va regarder très, très attentivement ce que l’Ontario a fait. Il y a une norme provinciale en Ontario. Je pense qu’on est mûr pour avoir une norme provinciale au Québec, qui pourrait inclure théoriquement, possiblement, le bannissement de l’espèce », a affirmé le premier ministre.

Il a aussi indiqué qu’il voulait prendre l’été et le début de l’automne pour réfléchir à la question, en compagnie des municipalités, qui peuvent aussi légiférer en la matière — comme certaines l’ont déjà fait.

À voir en vidéo