Barrette invite la FMSQ à contrôler les salaires des spécialistes

Impressionné par la rémunération de certains médecins, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, appelle la Fédération des médecins spécialistes (FMSQ) à une « réflexion ». La présidente de la FMSQ, la Dre Diane Francoeur, répond que l’exercice est déjà en cours.

Le ministre réagissait à un article de La Presse révélant qu’un obstétricien-gynécologue avait facturé plus de 2,4 millions de dollars à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) en 2015. On y apprend que les 25 médecins les mieux rémunérés au Québec l’an dernier sont tous des spécialistes, et le total de leur rémunération atteint près de 50 millions.

Ces montants, qui peuvent sembler spectaculaires, incluent une importante composante technique, argue la FSMQ. « C’est impossible pour un gynécologue de faire 2,4 millions. Dans ce cas particulier, il s’agit d’un médecin en procréation médicalement assistée dont 77 % de la rémunération concerne la composante technique qui sert à payer un embryologiste, du personnel et des équipements spécialisés », explique Diane Francoeur en entrevue.

Imposer un plafond ?

Malgré la composante technique, « ça fait quand même des montants qui sont impressionnants […], très, très élevés », selon le ministre, et qui démontrent que le rattrapage salarial par rapport aux confrères des autres provinces est fait, selon lui.

Cependant, Gaétan Barrette lance un message à la FMSQ, qui devrait se pencher sur les grilles tarifaires et la gestion de la rémunération, puisqu’il s’agit de sa prérogative. Il se demande si certains membres de la profession médicale ne choisissent pas exclusivement les pratiques les plus payantes, sans avoir un profil de pratique diversifié.

« C’est à elle de faire ce ménage-là s’il y a un ménage qui est nécessaire », a-t-il laissé entendre. Il a suggéré que des plafonds avaient été mis en place, du temps où il était lui-même président de cette fédération.

« À un moment donné, est-ce qu’il y a une justification à ce qu’un médecin gagne des montants aussi élevés ? En ce qui me concerne, la réponse, c’est non », a-t-il dit.

Diane Francoeur assure que sa fédération prend cette question au sérieux. Une liste de 134 médecins spécialistes « millionnaires » a été dressée. « Nous évaluons leurs profils pour voir s’il y a des corrections à apporter. On ne veut accuser personne, mais les questions sont sur la table. Nous surveillons la rémunération pour nous assurer que l’argent est bien utilisé. »

Pour Amir Khadir, de Québec solidaire, ces chiffres sont « proprement scandaleux ». Il a appelé à une réforme du mode de rémunération des médecins.

12 commentaires
  • Patrick Daganaud - Abonné 28 avril 2016 05 h 25

    Rire du monde

    Tant que nous avalerons sa salade, Barrette nous méprisera et nous servira ses sornettes.

    Mots creux, discours vide, mépris, parades grotesques, motifs ridicules, faux-semblants...

    On a autant de chances de voir la profession médicale « faire ce ménage-là s’il y a un ménage qui est nécessaire (sic!!!) » que de voir l'ARC contrer l'évasion fiscale.

    • Pierre Bernier - Abonné 28 avril 2016 08 h 10

      Collusion institutionnalisée ?

      "L'amitié du méchant n'est-elle pas plus dangereuse que sa haine ?" (Th. Fuller).

  • Josée Duplessis - Abonnée 28 avril 2016 07 h 13

    D'après moi ce n'est pas à Mme Francoeur de faire ce ménage mais bien au ministre de la santé. Il a centralisé les pouvoirs alors qu'il règle la question.

    • Jean-François Trottier - Abonné 28 avril 2016 08 h 25

      bsolument. Et sans lire la charte de la FMSQ je suis persuadé que ce n'est pas dans ses cordes de s'occuper des revenus de ses membres.

      Cet argent vient du public et, tout comme un chèque, il porte la "signature" de Barette.
      Un ministre ne peut pas démissionner d'une responsabilité tout en gardant les autres.

      Et dire qu'il recommande aux derniers médecins encore salariés de passer à la facturation à l'acte!! Un inconséquent.... mais un futur millionnaire inconséquent.

  • Dominique Roy - Abonnée 28 avril 2016 09 h 06

    Spectacle désolant

    Je ne suis pas vraiment impressionné par le brio de Gaétan 1er comme chef d'orchestre. On dirait que ses musiciens le regardent battre de la baguette mais jouent l'air qu'ils veulent. Le résultat final donne un spectacle désolant. Lorsqu'un ministre tire sans aucune gêne, 1.3 millions en prime de départ, il devient très difficile de prêcher la sobriété et l'étique. Le message est plutôt qu'il faut mentir et s'en mettre plein les poches. Mais attention, la vie m'a appris qu'il y a toujours un retour de balancier... LoBo

  • Colette Pagé - Inscrite 28 avril 2016 09 h 27

    Les loups surveilleront le poulailler !

    Je crois rêver: le Ministre demande à la Fédération des spécialistes de contrôler le salaire des spécialistes. C'est comme si l'on réclamait du loup qu'il surveille les poules dans le poulailler. Drôle de conception de la surveillance et du contrôle.

  • Réal Bergeron - Abonné 28 avril 2016 10 h 39

    Bar ouvert

    Laisser aux médecins spécialistes la gestion de leur rémunération, c'est comme prêcher la modération à des ivrognes devant un bar ouvert.