Une barricade érigée sur la Transcanadienne

Kenora, Ontario — Une centaine d'autochtones et d'écologistes ont érigé une barricade sur l'autoroute Transcanadienne hier près de Kenora, en Ontario, en guise de protestation contre les pratiques des compagnies forestières dans le secteur.

«Une pyramide de 30 pieds de hauteur constituée de trois poutres de métal a été érigée en plein centre de la route, a dit David Sone, du Rainforest Action Network, en entrevue sur le lieu du blocus, près de Kenora. Une personne est suspendue au sommet et enchaînée. Elle tient une bannière qui dit: "Sauvons la forêt boréale Grassy Narrows."»

Les manifestants prévoyaient de démanteler le barrage au crépuscule. Ils voulaient seulement arrêter les fardiers, mais pas les véhicules légers, a dit M. Sone, mais la police a interdit toute la circulation, qui était déviée.

Les participants accusent les sociétés Weyerhaeuser et Abitibi-Consolidated de pratiquer les coupes à blanc sur des territoires traditionnellement autochtones près de la réserve de Grassy Narrows, et ce, malgré l'opposition de ses habitants.

Selon le porte-parole de la réserve, Joe Fobister, ces chantiers rendent difficile la pratique des activités traditionnelles telles que la chasse et ont de surcroît détruit le milieu de vie de la faune.

«Cela détruit notre mode de vie, cela détruit ce que nous sommes, point. Cela doit cesser. Ces compagnies rasent une grande partie de nos terres et nous n'en tirons aucun avantage économique.»

Les protestataires critiquent le gouvernement de l'Ontario, qui, à leurs yeux, ne fait pas suffisamment d'efforts pour régler le problème, a expliqué M. Sone.

À voir en vidéo