Serge Sasseville quitte les rangs d’Ensemble Montréal

Serge Sasseville en compagnie de Denis Coderre, alors candidat à la mairie de Montréal pour Ensemble Montréal, en avril 2021
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Serge Sasseville en compagnie de Denis Coderre, alors candidat à la mairie de Montréal pour Ensemble Montréal, en avril 2021

Élu dans le district de Peter-McGill avec Ensemble Montréal en novembre dernier, le conseiller Serge Sasseville a annoncé jeudi qu’il quittait les rangs de l’opposition afin de siéger comme indépendant.

En entrevue au Devoir, M. Sasseville indique qu’il ne se sentait pas à l’aise de travailler au sein du parti et qu’il souhaitait avoir plus de liberté d’action. « Ce n’est rien de personnel à l’égard de quiconque », a confié l’élu, qui affirme avoir de bonnes relations avec le chef par intérim d’Ensemble Montréal, Aref Salem, et les élus de l’opposition.

« Je suis nouveau en politique. Je dis toujours que je ne suis pas politicien. […] J’ai une façon de travailler qui est différente et j’avais de la misère à fonctionner à l’intérieur du parti. Ce sont toutes de bonnes personnes que j’aime beaucoup et avec qui je garde d’excellentes relations. Mais je veux vraiment travailler de façon plus libre selon ce que je vois et ce que j’ai promis quand j’ai fait ma campagne électorale. »

Ancien vice-président de Québecor, Serge Sasseville avait été recruté par Denis Coderre comme candidat vedette lors de la campagne électorale de l’automne dernier, qui s’est soldée par une défaite d’Ensemble Montréal face à Projet Montréal.

« Des candidats “vedettes” qui avaient été annoncés, je suis le seul qui avait été élu. J’étais un peu orphelin d’une certaine façon », a-t-il admis.

Marge de manœuvre

 

L’élu n’a pas voulu s’étendre sur les raisons de son malaise au sein d’Ensemble Montréal. Il admet toutefois qu’il songeait à quitter l’opposition depuis les élections de novembre. « Je suis quelqu’un qui dit ce qu’il pense. Je l’ai toujours fait, même chez Québecor, et je vais continuer à la faire. Si j’ai le goût de féliciter Valérie Plante parce qu’elle a fait un bon coup, je vais le faire », a-t-il expliqué.

Serge Sasseville siégera comme indépendant et entend consacrer toutes ses énergies à ses fonctions d’élu dans Peter-McGill, un district situé dans le centre-ville, en collaboration avec les organismes communautaires. Il dit « adorer » son rôle de conseiller municipal et bien s’entendre avec l’équipe dans Ville-Marie et ses fonctionnaires.

M. Sasseville n’entend pas se joindre à un autre parti. « J’ai 63 ans. Je ne veux pas faire carrière en politique. Je n’ai pas l’intention de me représenter dans quatre ans. […] Pendant quatre ans, je veux m’attaquer aux vrais problèmes et tout faire pour essayer de les régler. »

Le chef par intérim d’Ensemble Montréal, Aref Salem, a dit prendre acte de la décision de M. Sasseville. « Je respecte sa décision. Je lui souhaite bonne chance pour la suite », a-t-il indiqué par voie de communiqué.

À voir en vidéo