Un candidat controversé d’Ensemble Montréal se retire

Denis Coderre avait dû se défendre de garder dans son équipe son candidat à un poste de conseiller d’arrondissement dans le district Claude-Ryan, dans Outremont.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Denis Coderre avait dû se défendre de garder dans son équipe son candidat à un poste de conseiller d’arrondissement dans le district Claude-Ryan, dans Outremont.

Le candidat d’Ensemble Montréal dans Outremont, Dan Kraft, se retire de la campagne électorale. Il était sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines pour avoir partagé du contenu climatosceptique et publié des commentaires remettant en question la discrimination envers les Noirs.

« Mon implication a toujours été sincère, mais mon aventure politique s’arrête tout de suite à cause d’une campagne de salissage à mon endroit », a-t-il écrit dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

« En tant que chercheur et professeur depuis plus de 25 ans, je crée le débat, et ce, dans le but de partager différents points de vue qui ne font qu’inviter les gens à réfléchir », insiste-t-il.

Il montre du doigt les réseaux sociaux et mentionne avoir « négligé » l’avertissement de l’Union des municipalités du Québec, qui avait « dénoncé le radicalisme et le caractère haineux des réseaux sociaux en politique comme façon d’empêcher une plus grande participation citoyenne ».

« Depuis plus de 20 ans, je suis un activiste dans la lutte contre l’antisémitisme et tout type de discrimination, spécialement contre les minorités, mais ce n’est pas ce qui a été martelé dans les dernières semaines sur les réseaux sociaux. En tant qu’immigrant, je ne peux avoir qu’une mentalité ouverte vers la diversité. J’œuvre dans le domaine des énergies renouvelables depuis plus de 20 ans, mais cela non plus n’a pas été divulgué », écrit-il.

Denis Coderre avait dû se défendre de garder dans son équipe son candidat à un poste de conseiller d’arrondissement dans le district Claude-Ryan, dans Outremont. « Je ne suis pas content. […] On s’est parlé. Il s’est excusé. Il a droit à une deuxième chance et that’s it. On va passer à autre chose. On va s’assurer qu’il ne le refasse plus », avait indiqué M. Coderre il y a quelques semaines.

Le mois dernier, le chef d’Ensemble Montréal avait montré la porte à son candidat au poste de conseiller dans Loyola, Joe Ortona, après que celui-ci eut remis en question la reconnaissance du Québec comme une nation. La candidate à la mairie de Lachine, Julie-Pascale Provost, s’était aussi retirée parce qu’elle aurait refusé de se faire vacciner contre la COVID-19.

Ensemble Montréal compte donc maintenant 97 candidats sur 103 districts, alors que Projet Montréal en présente 103 et Mouvement Montréal, 68.

À voir en vidéo