Le Québec débordé de neige

<p>Cette tempête pourrait laisser derrière elle jusqu’à 40 centimètres de neige.</p>
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir

Cette tempête pourrait laisser derrière elle jusqu’à 40 centimètres de neige.

Les Québécois devront ressortir leurs pelles mercredi et de nombreux établissements scolaires seront fermés en raison de la tempête qui s’est abattue sur l’ensemble des régions. Cette tempête pourrait laisser derrière elle jusqu’à 40 centimètres de neige.

Les premiers flocons n’étaient pas encore tombés mardi après-midi que les autorités, tant au ministère des Transports du Québec qu’à la Ville de Montréal, étaient sur le qui-vive.

La tempête a commencé dans le sud de l’Ontario mardi matin pour ensuite se diriger vers le Québec.

Les souvenirs de l’A-13

Près de deux ans après la tempête de mars 2017 au cours de laquelle des centaines d’automobilistes étaient restés coincés sur l’autoroute 13, le ministre des Transports, François Bonnardel, a signalé qu’il surveillerait la situation. « Je vais suivre de près l’évolution de la tempête […]. Si c’est possible de reporter vos déplacements, merci de le faire ! Sinon, adaptez votre conduite », a-t-il écrit sur son compte Twitter à la mi-journée mardi.

Avec des équipes de déneigement déjà sur un pied d’alerte, Montréal a aussi recommandé aux citoyens de réduire leurs déplacements et d’opter pour le télétravail dans la mesure du possible. « On est prêts à faire face à cette tempête », a soutenu Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens au comité exécutif. 

Je vais suivre de près l’évolution de la tempête […]. Si c’est possible de reporter vos déplacements, merci de le faire ! Sinon, adaptez votre conduite.

Les équipes ont commencé l’épandage préventif d’abrasifs mardi après-midi. Des opérations « massives » de déblaiement seront menées à mesure que la neige tombera. Quand les précipitations auront cessé, le chargement de la neige débutera, vraisemblablement à partir de jeudi matin.

Cette tempête survient après plusieurs épisodes de pluie et de gel qui ont laissé sur les trottoirs montréalais des plaques de glace difficiles à déloger. Elles disparaîtront sous la neige. « La neige est beaucoup plus facile à gérer que la glace », a admis Jean-François Parenteau. « Nos hivers sont de plus en plus complexes. Ce qui est difficile, ce sont les variations de température. »

Écoles fermées ?

Les commissions scolaires annoncent généralement leur décision de fermer ou non leurs établissements très tôt en matinée, soit entre 4 h et 5 h, lorsque les conditions météorologiques se détériorent.

La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées, à Gatineau, n’a pas attendu la neige et a fait savoir dès 16 h mardi que ses établissements seraient fermés et que le transport serait annulé. La Commission scolaire des Trois-Lacs, dans la région de Vaudreuil-Soulanges, lui a emboîté le pas peu après.

Dans la métropole, les Commissions scolaires de Montréal, Marguerite-Bourgeoys et English Montreal ont averti les élèves, parents et enseignants que leurs établissements seraient fermés. Il en sera de même notamment pour les commssions scolaires de Laval, des Affluents, des Patriotes, des Grandes-Seigneuries, des Laurentides, de la Seigneurie-des-Mille-Îles et Marie-Victorin.

Plus rare, les activités sont suspendues à l’Université de Montréal, à l’Université McGill, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), incluant les campus à Laval, Terrebonne, Longueuil et dans l’Ouest de l’île de Montréal, et à l’Université Concordia. Il en est de même à l’Université Laval et à l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

En revanche, l’Université de Sherbrooke annonce que les activités pédagogiques et administratives sont offertes comme à l’habitude sur ses trois campus. L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) n’avait encore rien annoncé à 6h45.

Transports perturbés

En fin de nuit, mercredi, les conditions étaient difficiles sur les grands axes routiers de l’ouest et du sud du Québec. Transports Québec signalait que les chaussées étaient enneigées et la visibilité variait de passable à nulle sur les autoroutes 5, 10, 15, 19, 20, 25, 30, 35, 40, 50 et 55. Il en est de même sur les routes 116, 132 et 138. En plusieurs endroits, les vents ont provoqué la formation de lames de neige sur les voies rapides.

De nombreux vols à destination de villes ontariennes et américaines ont été annulés mardi à l’aéroport Montréal-Trudeau. Une situation semblable a été observée à l’aéroport international Pearson de Toronto.

De son côté, VIA Rail a averti que ses liaisons de train pourraient subir des retards.

La Société de transport de Montréal et la Société de transport de Laval prévoient des retards en ce qui concerne leurs réseaux d'autobus. Il en va de même notamment pour le Réseau de transport de Longueuil et celui de la Capitale, à Québec.

Avec La Presse canadienne