Circuit Gilles-Villeneuve: le coût des travaux pourrait encore grimper

Dans l’entente initiale, la construction des nouveaux <em>paddocks</em> au circuit Gilles-Villeneuve était estimée à environ 30 millions.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Dans l’entente initiale, la construction des nouveaux paddocks au circuit Gilles-Villeneuve était estimée à environ 30 millions.

La réfection des infrastructures au circuit Gilles-Villeneuve pour le Grand Prix de Formule 1 pourrait finalement s’élever à 60 millions de dollars, soit le double de la somme prévue initialement.

Lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif, les élus de Montréal seront appelés mercredi à approuver l’octroi d’un contrat à la firme Groupe Geyser inc. pour renouveler les paddocks.

En 2014, la Ville de Montréal s’était engagée à rénover les infrastructures actuelles — qui ont dépassé leur durée de vie utile — afin de pouvoir accueillir le Grand Prix jusqu’en 2024 en respectant les normes imposées par la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

En juin 2017, les trois paliers de gouvernement ont assuré un financement jusqu'en 2029.

Dans l’entente initiale, la construction des nouveaux paddocks était estimée à environ 30 millions. Une somme revue à la hausse une première fois en décembre 2016 pour atteindre 48 millions.

En avril 2017, la FIA a toutefois exigé de la Société du parc Jean-Drapeau (SPJD) — mandatée par la Ville pour gérer le dossier — de nouvelles modifications aux installations du circuit, faisant grimper la facture à 52 millions. La SPJD a alors lancé un appel d’offres public d’une durée de 3 mois.

Projet Montréal, qui était sur le banc de l’opposition à cette époque, avait largement critiqué cette hausse des dépenses.

L’administration du maire Denis Coderre insistait quant à elle sur la nécessité d’opérer ces changements pour assurer la sécurité des pilotes et de leurs équipes dans la zone hospitalité, située derrière les paddocks, la taille et le poids des voitures ayant considérablement changé avec le temps.

Montréal accueille la course de Formule 1 sur le circuit Gilles-Villeneuve depuis 1978.