Le système de radiocommunication fonctionnel

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

L’administration Coderre assure que la sécurité des Montréalais n’est pas en péril malgré les lacunes majeures observées par la vérificatrice générale de la Ville, Michèle Galipeau, relativement au système de radiocommunication des policiers et des pompiers. Le plan de redressement qu’a instauré la Ville a fait grimper la facture du projet à 129,2 millions $, mais depuis le début de l’année, aucune panne de système n’a été constatée, a précisé l’administration. La v.g. avait aussi reproché à la Ville d’avoir sous-estimé la menace de l’agrile du frêne. Le responsable du dossier au comité exécutif, Réal Ménard, est plutôt d’avis que la Ville a réagi promptement pour limiter les ravages de l’insecte et éviter que les frênes du domaine public soient décimés. « Nous avons gagné cette bataille », a-t-il affirmé mardi.