Singh défend le plan environnemental du NPD et critique les politiques libérales

M. Singh dit que la stratégie des libéraux n’est pas adéquate pour s’attaquer à la crise climatique.
Photo: Jonathan Hayward La Presse canadienne M. Singh dit que la stratégie des libéraux n’est pas adéquate pour s’attaquer à la crise climatique.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, s’est lancé dans une ultime poussée pour convaincre les électeurs de se rendre aux urnes en menant campagne dans trois provinces vendredi et en recevant un appui du politicien américain Bernie Sanders.

M. Singh a débarqué de l’avion en Nouvelle-Écosse et a fait de la planche à roulettes longue sur le tarmac avant des événements de campagne offensifs dans les circonscriptions libérales de Halifax et Sackville-Preston-Chezzetcook.

Plus tôt dans la journée au Québec, M. Singh a défendu le plan environnemental de son parti.

M. Singh a accusé le chef libéral Justin Trudeau tout au long de la campagne d’avoir accordé des exemptions aux grands émetteurs de carbone et de les avoir laissés polluer sans répercussions.

Le chef du NPD a positionné son parti comme celui qui se préoccupe le plus de l’environnement.

Le plan libéral impose un prix direct sur la pollution par le carbone ou oblige les provinces à avoir un système de plafonnement et d’échange. Il utilise ce que l’on appelle un système de tarification « basé sur la production », en vertu duquel les entreprises reçoivent des crédits d’émissions en fonction de leur niveau de production et de leur secteur. Si elles émettent plus que leurs crédits ne le permettent, elles doivent payer.

Les libéraux estiment que le système garantit « une incitation par les prix aux émetteurs industriels pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et stimuler l’innovation tout en maintenant la compétitivité ».

M. Singh a déclaré que la stratégie des libéraux n’était pas suffisante pour lutter contre la crise climatique. Il a affirmé que le NPD rendrait la taxe sur le carbone plus équitable et éliminerait les échappatoires. Mais le plan du NPD a été critiqué pour son manque de détails.

« Nous écouterons les experts, a déclaré M. Singh. Nous écouterons les preuves. »

Les néodémocrates affirment que des experts du climat ont été consultés lors de l’élaboration de la plate-forme.

Ils ont également souligné le bulletin de l’alliance scientifique Protect Our Winters, qui a attribué un A- au plan du parti et un B au plan des libéraux. Le groupe se décrit comme une communauté d’« amateurs, d’athlètes professionnels et de marques réunissant la communauté du plein air pour plaider en faveur de solutions politiques au changement climatique ».

Sur Twitter, le sénateur américain Bernie Sanders a commenté la campagne électorale canadienne. « Il y a un parti qui a défendu les travailleurs pendant la pandémie. Un chef qui a le courage de faire payer aux riches leur juste part afin que chacun reçoive les médicaments dont il a besoin. C’est pourquoi je soutiens le NPD et Jagmeet Singh. »

Pour en savoir plus sur les élections fédérales 2021

En visualisations de données En vidéo Débats des chefs Sur le terrain Nos analyses Nos chroniques



À voir en vidéo