Record pour le vote par la poste

Le 20 septembre au soir, une fois que les bureaux de scrutin seront fermés, les employés d’Élections Canada commenceront par dépouiller les votes par anticipation et ceux des gens qui ont voté en personne le jour même.
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Le 20 septembre au soir, une fois que les bureaux de scrutin seront fermés, les employés d’Élections Canada commenceront par dépouiller les votes par anticipation et ceux des gens qui ont voté en personne le jour même.

Environ 1 million de votes postaux ne seront comptés que le lendemain de la soirée électorale par Élections Canada, à partir de 8 h du matin, mardi. Si les résultats finaux ne seront connus que dans les jours qui suivront les élections, la situation n’empêchera pas les médias de déclarer un gagnant le soir des élections, à moins d’un résultat extrêmement serré, ces bulletins spéciaux représentant moins de 4 % des votes au pays.

Cette année, 1 011 874 Canadiens ont demandé à Élections Canada de voter par la poste dans leur propre circonscription, un record propulsé par la pandémie de COVID-19. De ce nombre, environ 626 000 ont retourné leur vote à l’agence en date du 16 septembre. À trois jours des élections, il s’agit déjà d’une augmentation de 35 % du vote par correspondance par rapport à 2019.

Le nombre de trousses de bulletin spécial est 2,5 fois plus élevé pour les électeurs votant dans leur circonscription. Le décompte pourrait s’échelonner sur cinq jours. « Si les bureaux de scrutin n’ont pas fini de compter le 21, ils vont continuer le jour suivant. Il y a deux ou trois quarts de travail le 21 et ainsi de suite », explique Nathalie de Montigny, porte-parole d’Élections Canada.

C’est sans compter les 220 000 Canadiens qui ont obtenu une trousse semblable pour voter dans une autre province que celle dans laquelle ils résident, ou d’un autre pays. Ces bulletins sont toutefois traités le soir des élections à Ottawa.

Les électeurs ont jusqu’à la fermeture des bureaux de scrutin pour envoyer leur bulletin de vote par la poste. Tous ces bulletins devront être dépouillés dans les bureaux de vote des circonscriptions locales.

Vérification des électeurs

Pour chacun des bulletins remis par la poste, Élections Canada « va contre-vérifier avec la liste des électeurs qui ont voté en personne pour s’assurer qu’ils n’ont pas voté deux fois », explique Nathalie de Montigny. « Plus il y a de votes par bulletins spéciaux, plus ça prend du temps à Élections Canada pour faire la vérification et ensuite les compter », souligne-t-elle.

Le temps total passé au dépouillement dépendra toutefois des circonscriptions. Certaines d’entre elles ont distribué aux électeurs plus de 10 000 enveloppes pour le vote par correspondance. C’est seulement 1800 dans d’autres circonscriptions.

Quatre des cinq circonscriptions où le plus grand nombre d’enveloppes ont été distribuées se trouvent dans l’ouest de la Colombie-Britannique ou sur l’île de Vancouver. Dans la circonscription Saanich–Gulf Islands, de l’ancienne cheffe du Parti vert du Canada Elizabeth May, environ 12 % des électeurs comptent envoyer leur vote par la poste. Une seule circonscription du Grand Toronto, Toronto–St. Paul’s, figure parmi les 10 circonscriptions ayant le plus grand nombre d’électeurs inscrits au vote par la poste.

Le 20 septembre au soir, une fois que les bureaux de scrutin seront fermés, les employés d’Élections Canada commenceront par dépouiller les votes par anticipation et ceux des gens qui ont voté en personne le jour même. Ils travailleront, selon la porte-parole Nathalie de Montigny, jusqu’à 2 h ou 3 h du matin, ou même plus, pour terminer ce décompte. Quelques heures plus tard, le 21, en matinée, le dépouillement du vote par la poste débutera.

Pour en savoir plus sur les élections fédérales 2021

En visualisations de données En vidéo Débats des chefs Sur le terrain Nos analyses Nos chroniques



À voir en vidéo