Le Parti conservateur veut une enquête concernant deux candidats libéraux

Des médias ont rapporté que Diane Lebouthillier aurait «beaucoup insisté» pour que Damien St-Onge, l’associé d’un de ses contributeurs et organisateurs de campagne, devienne juge à la Cour supérieure.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Des médias ont rapporté que Diane Lebouthillier aurait «beaucoup insisté» pour que Damien St-Onge, l’associé d’un de ses contributeurs et organisateurs de campagne, devienne juge à la Cour supérieure.

Le Parti conservateur demande au commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique de mener une enquête sur les ministres libéraux sortants David Lametti et Diane Lebouthillier, à propos d’allégations concernant la nomination d’un juge.

Des médias de Québecor ont rapporté vendredi que Mme Lebouthillier, alors ministre du Revenu national, aurait « beaucoup insisté » pour que Damien St-Onge, l’associé d’un de ses contributeurs et organisateurs de campagne, devienne juge à la Cour supérieure. Le ministre de la Justice, David Lametti, a procédé à la nomination en mars 2019.

Dans une déclaration envoyée à La Presse canadienne par le Parti libéral du Canada, Diane Lebouthillier affirme que « la personne dont il est question n’était pas impliquée, et n’était pas un organisateur, dans aucune de mes campagnes, incluant celle de 2015 ».

« Je n’ai pas de lien particulier avec cette personne, que ce soit au plan professionnel ou autre », ajoute la principale intéressée.

Bien qu’elle réfute les allégations, les candidats conservateurs Pierre Paul-Hus et Michael Barrett ont écrit au commissaire Mario Dion dimanche, a indiqué la formation politique d’Erin O’Toole.

« Dans leur lettre, les conservateurs soulèvent des inquiétudes sur le fait que M. Lametti a procédé à une nomination judiciaire inappropriée, à la suite de pressions exercées par Mme Lebouthillier pour qu’il nomme le partenaire en droit d’un des donateurs et organisateurs politiques de Mme Lebouthillier », soutient le Parti conservateur, dans un communiqué.

Les libéraux assurent que « l’intégrité du processus a été respectée et aucune pression n’a été appliquée par qui que ce soit sur qui que ce soit ». Ils soutiennent que le gouvernement Trudeau a réformé le processus de nomination des magistrats afin qu’il soit plus transparent et se base sur les compétences professionnelles.

« Tous les candidats sont évalués par des comités consultatifs à la magistrature indépendants, et ce, dans chaque province et territoire et seuls ceux qui sont recommandés par ces comités indépendants peuvent être considérés pour un poste », affirme le parti.

Diane Lebouthillier et David Lametti se représentent respectivement dans les circonscriptions de Gaspésie — Les Îles-de-la-Madeleine et LaSalle — Émard — Verdun.

À voir en vidéo